Statistiques européennes déchet 2013: et le gagnant est… la Belgique!

Les statistiques en matière de déchets au niveau européen ont été publié le 26 mars 2015 par Eurostat, l'institut de statistiques européennes. Le Belgique fait figure d'élève modèle au classement. Une tendance à la hausse de l'incinération en Europe rend tout de même ce bilan inquiétant.

Partager

Le 26 mars, l’organisme de statistiques européen, Eurostat, a publié les statistiques de gestion des déchets pour l’année 2013, mettant en évidence une très légère baisse de la production de déchets en Europe, avec 481 kg par personne en 2013 contre 488 en 2012 (-1,4%).

La Belgique est le pays européen qui a obtenu les meilleurs résultats en matière de gestion des déchets en 2013. En réduisant sa production de déchets et en atteignant un bon taux de recyclage, les Belges parviennent à envoyer seulement 197 kg de déchets par habitant en décharge ou en incinération.

La (mauvaise) grosse surprise vient de l’Estonie. Championne d’Europe en 2012, avec un taux de recyclage de 40%, elle n’incinérait alors que 16% de ses déchets et mettait en décharge les 44% restants. Même si le pays a réussi à conserver un niveau bas de production de déchets, il a renversé sa trajectoire vertueuse de l’an dernier à cause de la construction de coûteux incinérateurs, et incinère désormais 64% de ses déchets pour n’en recycler que 20%. Les conclusions sont on ne peut plus claires : incinérer ou recycler, il faut choisir !

Comme l’année dernière, le plus gros producteur de déchets reste le Danemark (pourtant toujours cité en exemple par les partisans de la “valorisation énergétique” avec 747 kg de déchets par personne, soit 2 kg par jour !). La Roumanie garde la dernière place du classement, avec seulement 272 kg par personne, soit 3 fois moins. Bien sûr, le diable se cache dans les détails et l’ampleur de ces écarts peut notamment s’expliquer par la multiplicité des méthodes de reporting au niveau européen, et leur capacité à être interprétées différemment selon les pays.

Le graphique ci-dessous montre des disparités impressionnantes au sein de l’UE. En termes absolus, la Roumanie envoie beaucoup moins de déchets en élimination (213 kg par personne) que le Danemark (416 kg). Mais en pourcentages, la première met en décharge 78% de ses déchets tandis que le dernier incinère et met en décharge 55% de ses déchets.

Une tendance inquiétante

Les chiffres confirment par ailleurs une tendance inquiétante : le recyclage continue de stagner. Alors que le compostage et le recyclage atteignaient 41,19% en 2012, ils ont augmenté de seulement 0,6%, pour atteindre 41,19% en 2013.

Dans le même temps, la mise en décharge a diminué de 2%, mais au lieu d’être orientés vers le recyclage, ces déchets ont été détournés… vers l’incinération (graphique ci-dessous). Une telle tendance est problématique dans la mesure où il serait préférable d’éviter ces déchets, les composter ou les recycler au lieu de simplement les transférer vers des usines d’incinération.

Quand un système ne fonctionne pas, on change de système

Nous dénonçons depuis des dizaines d’années la compétition entre l’incinération et le recyclage pour le détournement des déchets de la mise en décharge, et le manque d’incitations réglementaires et fiscales pour les orienter vers la valorisation matière. Ces craintes de longues date ont été appuyées par les faits, et tant les études de cas de Zero Waste Europe, que les centaines de municipalités Zero Waste en Europe prouvent qu’il est possible de passer de la mise en décharge à la prévention, au réemploi et au recyclage – en réduisant les quantités de déchets produites en même temps que le recyclage augmente – en 5 à 10 ans. C’est cela, la réelle direction “Zero Waste”.

Article librement inspiré de l’article de Joan Marc Simon, And the European waste champion is … Belgium!, paru sur le site de Zero Waste Europe.

Actualités

02 février 2023

Extension des consignes de tri : le coup de baguette magique du recyclage ?

Prévue par le loi de transition énergétique de 2015, l’extension des consignes de tri est en passe d’être généralisée. Concrètement, qu’est-ce que ça signifie en matière de tri pour les particulie[...]

31 janvier 2023

Nos actus plaidoyer en 2023

Au cœur des missions de Zero Waste France depuis sa création en 1997, le plaidoyer de l’association est indispensable pour faire avancer les politiques publiques vers plus de « zéro déchet, zéro g[...]

16 janvier 2023

Emballages des fruits et légumes : contre le grand retour du plastique !

Près d’un an après sa mise en œuvre, l’interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique est déjà en sursis. Zero Waste France agit avec les citoyen·nes pour se prémunir d’un recul cont[...]

à la une
09 janvier 2023

Zero Waste France et 2 autres ONGs assignent Danone en justice pour son utilisation de plastique

Zero Waste France, ClientEarth et Surfrider Foundation Europe assignent en justice le géant de l’agroalimentaire Danone pour son utilisation de plastique. Selon ces ONGs, Danone ne respecte pas la[...]

01 janvier 2023

Loi anti-gaspillage : quoi de neuf en 2023 ?

Bientôt trois ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, certaines de ses mesures se font encore attendre. Zero Waste France revient su[...]

13 décembre 2022

Retour sur la matinée technique du 17 novembre 2022 : « Commande publique contre déchets plastiques »

Zero Waste France et le WWF ont organisé le 17 novembre 2022 une matinée technique de partage d’expérience de la part de collectivités ayant mis en place des actions de lutte contre le plastique e[...]

07 décembre 2022

Plaidoyer zéro déchet : journal de bord 2022

Depuis sa création en 1997, Zero Waste France se donne pour mission de faire avancer les politiques publiques pour réduire les déchets. À travers ses actions de plaidoyer, l'association vise à fai[...]

05 décembre 2022

Déchets = énergie verte : vraiment ?

Alors que l’Assemblée nationale arrive vers la fin de l’examen du projet de loi énergies renouvelables, Zero Waste France revient sur l’occasion manquée d’aligner les politiques déchets et énergie[...]

15 novembre 2022

La résistance à la fast-fashion s’organise sur tout le territoire !

SERD 2022 : du 19 au 27 novembre, les groupes locaux Zero Waste vous ont concocté un programme aux petits oignons, pour résister à la fast-fashion partout en France. Cinés-débats, jeux de société,[...]

06 octobre 2022

Zéro déchet : un livre pour en finir avec la société du tout-jetable

Dans leur nouveau livre "Déchets partout, justice nulle part. Manifeste pour un projet de société zéro déchet, zéro gaspillage", Alice Elfassi et Moïra Tourneur, toutes deux salariées de Zero Wast[...]