Semaine du développement durable : les 3 réflexes d’une consommation « Zero Waste »

"Consommer autrement" ne doit surtout pas rester une phrase en l’air. Zero Waste France rappelle qu’il est urgent et indispensable de préserver nos ressources et de réduire les pollutions liées à l’ensemble du cycle de vie des produits que nous consommons, de leur production jusqu’à leur traitement en tant que déchets.

Partager

Tout cela est possible à condition de changer nos habitudes au profit d’une consommation « zéro gaspillage » et « zéro déchet », car l’un ne va pas sans l’autre. Préserver les matières premières et l’énergie en privilégiant la réutilisation des produits avant même leur recyclage, bannir les produits jetables dès lors qu’il existe une alternative, allonger la durée de vie de nos biens de consommation : ces changements d’habitudes peuvent changer la donne s’ils sont adoptés par les citoyens et surtout encouragés par les pouvoirs publics et rendus possible par une évolution des pratiques et de l’offre des producteurs de biens.

Trois réflexes pour une consommation Zero Waste

Le réflexe « réutilisable »

Autrement dit : faire la chasse au jetable

Sacs, bouteilles et suremballages : qu’ils soient en plastique ou en carton et même s’ils sont recyclables, ces emballages à usage unique induisent un gaspillage de matières, d’eau et d’énergie d’autant plus inacceptable qu’il existe des alternatives : sacs réutilisables, systèmes de consigne, vente en vrac… La chasse au jetable concerne les emballages bien sûr, mais pas seulement : du coton de démaquillage au stylo en passant par le rasoir ou les gobelets en plastiques : pour tous ces produits des alternatives réutilisables existent !

Le réflexe « durée de vie »

Autrement dit : faire le bon calcul à long terme

Acheter chaque année un nouvel écran, changer son étagère à chaque déménagement car elle n’a pas supporté le démontage, remplacer tous les 6 mois une paire de chaussures… Ces pratiques de consommation choisies ou subies sont un mauvais calcul pour l’environnement comme pour le porte-monnaie. Investir dans des produits de qualité, plus durables, ou les réclamer lorsqu’ils ne sont pas disponibles sur le marché, c’est aussi envoyer un signal fort aux producteurs de biens qui seront à terme obligés de réajuster leur modèle de création de valeur en faveur d’une production plus durable.

Le réflexe « collaboratif »

Autrement dit : penser « usage » avant de penser consommation

Pendant longtemps, l’équipement des ménages a été présenté comme la voie royale pour bénéficier du confort moderne. Il existe pourtant des alternatives (prêt, location, mutualisation, partage, échange…) tout aussi valables, car ce n’est pas la possession, mais bien l’accès à des biens et services qui rend notre quotidien plus agréable.

La “consommation collaborative” est facilitée aujourd’hui par l’existence de plateformes web de mise en relation directe des particuliers, dans tous les domaines de la consommation.

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

à la une
20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]

08 avril 2022

Le réseau Zero Waste, reflet de la force de l’engagement citoyen pour une société plus sobre

Reportées plus de deux ans d’affilée à cause de la crise sanitaire, les rencontres annuelles du réseau Zero Waste ont enfin pu se tenir le weekend du 25 mars 2022. Retour en mots et en images sur [...]

06 avril 2022

Rien de neuf : un mois pour faire découvrir les alternatives aux étudiant·es !

En avril, Zero Waste France lance un Défi “Rien de neuf” à taille réduite aux étudiant·es. Objectif : leur faire découvrir les alternatives au neuf et lever les freins pour les aider à s’engager d[...]

17 mars 2022

Incendie d’un centre de tri de déchets à Saint-Chamas : Zero Waste France porte plainte

Le 17 mars 2022, Zero Waste France a porté plainte contre l’exploitant d’un centre de tri qui stockait des quantités illégales de déchets, jusqu’à prendre feu le 26 décembre 2021. Leçons d’un acci[...]

16 mars 2022

Quels leviers d’action pour développer le réemploi sur son territoire?

A l’occasion de la sortie du guide du Réseau Consigne à destination des collectivités, Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 10 mars dernier un temps d’échanges sur les solutions[...]

à la une
09 mars 2022

Suite du feuilleton “Fonds réparation” : Zero Waste France va en justice contre la baisse de son montant

Zero Waste France et les Amis de la Terre France ont attaqué le décret qui diminue le montant du fonds réparation, par un recours déposé le 25 février 2022 devant le Conseil d’Etat. Décryptage d’[...]