Semaine du développement durable : les 3 réflexes d’une consommation « Zero Waste »

"Consommer autrement" ne doit surtout pas rester une phrase en l’air. Zero Waste France rappelle qu’il est urgent et indispensable de préserver nos ressources et de réduire les pollutions liées à l’ensemble du cycle de vie des produits que nous consommons, de leur production jusqu’à leur traitement en tant que déchets.

Partager

Tout cela est possible à condition de changer nos habitudes au profit d’une consommation “zéro gaspillage” et “zéro déchet”, car l’un ne va pas sans l’autre. Préserver les matières premières et l’énergie en privilégiant la réutilisation des produits avant même leur recyclage, bannir les produits jetables dès lors qu’il existe une alternative, allonger la durée de vie de nos biens de consommation : ces changements d’habitudes peuvent changer la donne s’ils sont adoptés par les citoyens et surtout encouragés par les pouvoirs publics et rendus possible par une évolution des pratiques et de l’offre des producteurs de biens.

Trois réflexes pour une consommation Zero Waste

Le réflexe « réutilisable »

Autrement dit : faire la chasse au jetable

Sacs, bouteilles et suremballages : qu’ils soient en plastique ou en carton et même s’ils sont recyclables, ces emballages à usage unique induisent un gaspillage de matières, d’eau et d’énergie d’autant plus inacceptable qu’il existe des alternatives : sacs réutilisables, systèmes de consigne, vente en vrac… La chasse au jetable concerne les emballages bien sûr, mais pas seulement : du coton de démaquillage au stylo en passant par le rasoir ou les gobelets en plastiques : pour tous ces produits des alternatives réutilisables existent !

Le réflexe « durée de vie »

Autrement dit : faire le bon calcul à long terme

Acheter chaque année un nouvel écran, changer son étagère à chaque déménagement car elle n’a pas supporté le démontage, remplacer tous les 6 mois une paire de chaussures… Ces pratiques de consommation choisies ou subies sont un mauvais calcul pour l’environnement comme pour le porte-monnaie. Investir dans des produits de qualité, plus durables, ou les réclamer lorsqu’ils ne sont pas disponibles sur le marché, c’est aussi envoyer un signal fort aux producteurs de biens qui seront à terme obligés de réajuster leur modèle de création de valeur en faveur d’une production plus durable.

Le réflexe « collaboratif »

Autrement dit : penser “usage” avant de penser consommation

Pendant longtemps, l’équipement des ménages a été présenté comme la voie royale pour bénéficier du confort moderne. Il existe pourtant des alternatives (prêt, location, mutualisation, partage, échange…) tout aussi valables, car ce n’est pas la possession, mais bien l’accès à des biens et services qui rend notre quotidien plus agréable.

La “consommation collaborative” est facilitée aujourd’hui par l’existence de plateformes web de mise en relation directe des particuliers, dans tous les domaines de la consommation.

30 avril 2021

Loi Climat : une régulation de la publicité insuffisante malgré quelques avancées

Le 17 avril 2021, l’Assemblée nationale a achevé l’examen en première lecture du projet de loi Climat et résilience. Les dispositions du texte relatives à la régulation de la publicité s’avèrent l[...]

à la une
29 avril 2021

Les démarches zéro déchet créent davantage d’emplois que l’élimination des déchets

Selon un rapport de l’ONG Gaïa, le secteur de la réparation crée 3 fois plus d’emplois que le secteur du recyclage, qui crée lui-même 50 fois plus d’emplois que l’élimination des déchets. Un rappo[...]

26 avril 2021

L’incinération est exclue du registre des investissements “verts” établi par l’Union européenne

Le 21 avril 2021, la Commission européenne a publié sa taxonomie “verte”, un registre qui définit les domaines dans lesquels les investissements sont considérés comme durables. La bonne nouvelle :[...]

14 avril 2021

La tarification incitative, un outil clé pour une politique ambitieuse de prévention

L’Ademe a publié en mars 2020 une synthèse du projet de recherche TI AMO (“Tarification incitative : acteurs, modalités et obstacles”), ayant pour objectif de mieux comprendre les enjeux du déploi[...]

06 avril 2021

Loi Climat : une nouvelle occasion manquée pour la consigne

L’Assemblée nationale a adopté les articles vrac et consigne du projet de loi Climat ce vendredi 2 avril. Sans grande surprise, l’ambition quant au déploiement de la consigne reste minimale, bien [...]

16 mars 2021

Loi Climat à l’Assemblée nationale : point d’étape sur le vrac et la consigne

Le 11 mars dans la soirée, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a clos l’examen du premier titre “Consommer” du projet de loi Climat et Résilience. Si les évolutions votées sur le vrac [...]

10 mars 2021

Va-t-on réellement assister au grand retour de la consigne pour réemploi ?

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à faire un premier examen du sujet consigne dans le projet de loi climat, Zero Waste France revient sur les enjeux fondamentaux liés à ce dispositif opéra[...]

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]