Scandale des couches toxiques : quelle alternative?

Face au scandale des couches toxiques, les couches lavables apparaissent comme l'alternative avec ses atouts santé, écologiques et économiques.

Partager

Alors que vous pensiez rodés vos choix de consommation pour prendre soin de la santé de votre enfant, le magazine 60 millions de consommateurs révélait dans une enquête récente “la présence de substances potentiellement toxiques”, “cancérogène probable” ou “possible” dans les couches jetables. Quelle que soit la marque que vous mettez dans votre caddie, la plupart des modèles sont concernés, des marques leader aux marques de distributeur, conventionnelles ou écologiques. Ce scandale rappelle en effet une réalité que l’on a tendance à (nous faire) oublier mais que Zero Waste France dénonçait déjà : les couches jetables sont loin d’être irréprochables.

La couche lavable: une solution écologique, économique et sûre

C’est d’abord la dimension sanitaire des couches jetables qui pose problème. En effet, la production nécessite une tasse de pétrole par couche pour le plastique qui la compose, et d’autres composants hautement toxiques qui perturbent le système immunitaire et hormonal. Ces composants sont d’autant plus inappropriés et dangereux qu’ils sont au contact d’organismes en plein développement, particulièrement sensibles et perméables. Face à cette exposition, la tolérance zéro réclamée par 60 millions de consommateurs est de mise. La Ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a commandé une “analyse de risques” auprès de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) et saisi le commissaire européen à la santé pour faire évoluer la juridiction européenne. Toutefois, les résultats et recommandations, qui risquent d’être très prudents pour ne pas froisser les lobbys de ce secteur, ne sont attendus qu’à la fin de l’année.

Pourtant, la solution existe, et elle convainc tous ceux qui l’utilisent : la couche lavable. Parents, crèches, professionnels, nombre d’entre eux l’ont essayée et adoptée. “Pratique, moderne et fiable” pour Jeanne-Aurélie Delaunay d’Apinapi, une professionnelle du secteur, elle est également écologique et économique. Autant d’arguments que Zero Waste France souhaite mettre en avant face à ce scandale, pour promouvoir cette solution gagnante à tous les égards.

La couche lavable présente des avantages indéniables en matière de santé puisqu’elle est majoritairement composée de matières naturelles ou recyclées. Comme tout produit lavable, elle est soumise à l’obligation de mentionner sa composition, ce qui assure une bonne traçabilité et davantage de transparence par rapport aux couches jetables. Le label OEKO-TEX® Standard 100 (standard européen le plus élevé) et l’absence de produits chimiques garantissent une haute qualité.

Autre point fort : le gain économique. Si le coût d’achat des couches est élevé, à terme, la couche lavable est une solution bien plus économe, avantage qui est décuplé si elles sont utilisées pour un autre enfant ou si elles sont revendues. De plus, des solutions de location existent si l’on souhaite tester différents modèles avant d’acheter.

Côté environnement, la couche lavable marque encore des points. Tout comme vous ne jetez pas un habit une fois utilisé, il en va de même pour la couche qui se lave comme les autres vêtements (un voile de protection isolant les déjections du reste de la couche). Sa production est en outre beaucoup plus sobre en eau.

Vous vous éviterez également de sortir les poubelles tous les soirs, car la couche lavable produit beaucoup moins de déchets, seul le voile de protection étant jetable (ou compostable s’il est composé de 100% de cellulose et sans colle). Comparé à la couche jetable, qui met entre 400 et 500 ans à se décomposer, les couches lavables peuvent être recyclées en chiffons par exemple.
La couche lavable fait désormais consensus et l’emporte ainsi haut la main !

Vous avez aimé cet article?

Zero Waste France agit en toute indépendance grâce au soutien de ses donateurs. Pour continuer à faire avancer la réglementation, promouvoir et faciliter les modes de vie zéro déchet, nous avons besoin de vous!

Rejoignez-nous!

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

à la une
20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]

08 avril 2022

Le réseau Zero Waste, reflet de la force de l’engagement citoyen pour une société plus sobre

Reportées plus de deux ans d’affilée à cause de la crise sanitaire, les rencontres annuelles du réseau Zero Waste ont enfin pu se tenir le weekend du 25 mars 2022. Retour en mots et en images sur [...]

06 avril 2022

Rien de neuf : un mois pour faire découvrir les alternatives aux étudiant·es !

En avril, Zero Waste France lance un Défi “Rien de neuf” à taille réduite aux étudiant·es. Objectif : leur faire découvrir les alternatives au neuf et lever les freins pour les aider à s’engager d[...]

17 mars 2022

Incendie d’un centre de tri de déchets à Saint-Chamas : Zero Waste France porte plainte

Le 17 mars 2022, Zero Waste France a porté plainte contre l’exploitant d’un centre de tri qui stockait des quantités illégales de déchets, jusqu’à prendre feu le 26 décembre 2021. Leçons d’un acci[...]

16 mars 2022

Quels leviers d’action pour développer le réemploi sur son territoire?

A l’occasion de la sortie du guide du Réseau Consigne à destination des collectivités, Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 10 mars dernier un temps d’échanges sur les solutions[...]

à la une
09 mars 2022

Suite du feuilleton “Fonds réparation” : Zero Waste France va en justice contre la baisse de son montant

Zero Waste France et les Amis de la Terre France ont attaqué le décret qui diminue le montant du fonds réparation, par un recours déposé le 25 février 2022 devant le Conseil d’Etat. Décryptage d’[...]