Scandale des couches toxiques : quelle alternative?

Face au scandale des couches toxiques, les couches lavables apparaissent comme l'alternative avec ses atouts santé, écologiques et économiques.

Partager

Alors que vous pensiez rodés vos choix de consommation pour prendre soin de la santé de votre enfant, le magazine 60 millions de consommateurs révélait dans une enquête récente “la présence de substances potentiellement toxiques”, “cancérogène probable” ou “possible” dans les couches jetables. Quelle que soit la marque que vous mettez dans votre caddie, la plupart des modèles sont concernés, des marques leader aux marques de distributeur, conventionnelles ou écologiques. Ce scandale rappelle en effet une réalité que l’on a tendance à (nous faire) oublier mais que Zero Waste France dénonçait déjà : les couches jetables sont loin d’être irréprochables.

La couche lavable: une solution écologique, économique et sûre

C’est d’abord la dimension sanitaire des couches jetables qui pose problème. En effet, la production nécessite une tasse de pétrole par couche pour le plastique qui la compose, et d’autres composants hautement toxiques qui perturbent le système immunitaire et hormonal. Ces composants sont d’autant plus inappropriés et dangereux qu’ils sont au contact d’organismes en plein développement, particulièrement sensibles et perméables. Face à cette exposition, la tolérance zéro réclamée par 60 millions de consommateurs est de mise. La Ministre de l’Environnement, Ségolène Royal, a commandé une “analyse de risques” auprès de l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) et saisi le commissaire européen à la santé pour faire évoluer la juridiction européenne. Toutefois, les résultats et recommandations, qui risquent d’être très prudents pour ne pas froisser les lobbys de ce secteur, ne sont attendus qu’à la fin de l’année.

Pourtant, la solution existe, et elle convainc tous ceux qui l’utilisent : la couche lavable. Parents, crèches, professionnels, nombre d’entre eux l’ont essayée et adoptée. “Pratique, moderne et fiable” pour Jeanne-Aurélie Delaunay d’Apinapi, une professionnelle du secteur, elle est également écologique et économique. Autant d’arguments que Zero Waste France souhaite mettre en avant face à ce scandale, pour promouvoir cette solution gagnante à tous les égards.

La couche lavable présente des avantages indéniables en matière de santé puisqu’elle est majoritairement composée de matières naturelles ou recyclées. Comme tout produit lavable, elle est soumise à l’obligation de mentionner sa composition, ce qui assure une bonne traçabilité et davantage de transparence par rapport aux couches jetables. Le label OEKO-TEX® Standard 100 (standard européen le plus élevé) et l’absence de produits chimiques garantissent une haute qualité.

Autre point fort : le gain économique. Si le coût d’achat des couches est élevé, à terme, la couche lavable est une solution bien plus économe, avantage qui est décuplé si elles sont utilisées pour un autre enfant ou si elles sont revendues. De plus, des solutions de location existent si l’on souhaite tester différents modèles avant d’acheter.

Côté environnement, la couche lavable marque encore des points. Tout comme vous ne jetez pas un habit une fois utilisé, il en va de même pour la couche qui se lave comme les autres vêtements (un voile de protection isolant les déjections du reste de la couche). Sa production est en outre beaucoup plus sobre en eau.

Vous vous éviterez également de sortir les poubelles tous les soirs, car la couche lavable produit beaucoup moins de déchets, seul le voile de protection étant jetable (ou compostable s’il est composé de 100% de cellulose et sans colle). Comparé à la couche jetable, qui met entre 400 et 500 ans à se décomposer, les couches lavables peuvent être recyclées en chiffons par exemple.
La couche lavable fait désormais consensus et l’emporte ainsi haut la main !

Vous avez aimé cet article?

Zero Waste France agit en toute indépendance grâce au soutien de ses donateurs. Pour continuer à faire avancer la réglementation, promouvoir et faciliter les modes de vie zéro déchet, nous avons besoin de vous!

Rejoignez-nous!

Actualités

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]

19 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : Zero Waste France se rend à Ottawa pour la reprise des négociations

Alors que les gouvernements reprennent, mardi 23 avril à Ottawa (Canada), les discussions en vue de l’adoption d’un texte contraignant pour mettre fin à la pollution plastique, Zero Waste France s[...]

11 avril 2024

Prévention des déchets : les dysfonctionnements du principe pollueur-payeur

Dans son nouveau rapport, rendu public lors d’un débat organisé à l’Assemblée nationale le 11 avril 2024, Zero Waste France dresse un bilan critique de l’application du principe pollueur-payeur, à[...]

à la une
04 avril 2024

Affichage environnemental du textile, un étiquetage qui s’affiche ambitieux

L’affichage environnemental, prévu dans la loi Agec, voit son rôle renforcé par la proposition de loi fast-fashion en débat au Parlement. En quoi consiste ce nouvel étiquetage prévu sur les vêteme[...]

14 mars 2024

Loi sur l’impact environnemental du textile : un premier pas historique pour en découdre avec la fast-fashion

Après des mois de forte mobilisation, la coalition Stop Fast-Fashion se félicite du vote par les député·es de la proposition de loi visant à réduire l’impact environnemental du textile. Malgré des[...]

08 mars 2024

La lutte écologique ne se fera pas sans une lutte féministe

A travers la démarche zéro déchet zéro gaspillage, c’est souvent l’écologie des petits gestes qui est privilégiée. Au-delà du fait que cette démarche ne peut être considérée comme l’unique et seul[...]