23 novembre 2017
Pauline Debrabandere

#SansMoi, la réponse de Zero Waste France au Black Friday

Chez les commerçants comme chez les consommateurs, le Black Friday ne fait pas que des adeptes. Bien au contraire, la mobilisation contre cette journée de surconsommation prend de l'ampleur.

Partager

A la veille du “Black Friday”, de nombreuses voix s’élèvent pour dénoncer cette opération commerciale poussant à la surconsommation. Le constat partagé est simple : nous utilisons d’ores et déjà 3 fois plus de ressources que ce que la planète peut nous offrir. L’achat de produits neufs alourdit ce bilan, alors que des alternatives existent : emprunt, location, occasion… Dans cette mobilisation anti Black Friday, une grande enseigne et une startup à succès côtoient les acteurs historiques de l’ESS ou de l’écologie. Quant aux consommateurs, cibles du matraquage promotionnel de cette semaine, ils sont déjà plus d’un millier à avoir rejoint, en quelques heures, la protestation en ligne “le Black Friday, ce sera sans moi” lancée par Zero Waste France.

Le Black Friday ne fait pas l’unanimité chez les commerçants

Cette année, la mobilisation anti Black Friday s’élargit, qui un signal fort et encourageant : on peut être entrepreneur ou commerçant, et construire son activité économique sur d’autres bases que celle de la surconsommation. La Camif, grand distributeur de meuble, a ainsi décidé de fermer son site de vente en ligne durant toute la journée de vendredi et proposera à la place des alternatives pour consommer moins et mieux ;  le Réseau Envie, acteur historique de l’insertion et du réemploi, organise son Green Friday, journée de sensibilisation aux alternatives à la consommation de produits neufs. Le fondateur de BackMarket, startup à succès, se fend quant à lui d’une tribune pour dénoncer “l’impact sociétal et environnemental dramatique” de la surconsommation d’objets électroniques. Parmi les nouveaux entrepreneurs qui proposent des solutions alternatives, on trouve aussi Tale Me, qui a transformé la journée en un “White Friday” pour faire découvrir les solutions de location de vêtements qu’elle propose.

Côté client : « Le Black Friday, ce sera sans moi »

Plus de 1000 personnes ont, en l’espace de quelques heures, rejoint la protestation en ligne lancée par Zero Waste France. L’avalanche de promotions (pas si effectives selon l’analyse de l’UFC que choisir l’an dernier) ne fait pas que des adeptes. Cette action symbolique vise à dénoncer l’encouragement à l’achat compulsif, et à rappeler qu’il existe de nombreuses alternatives, pour s’équiper ou pour offrir. Vêtements, high tech, mobilier, jouets : les catégories de produits emblématiques du Black Friday sont aussi celles dans lesquelles on trouve désormais une offre de qualité en location ou achat d’occasion.

Rejoignez le mouvement

#SansMoi

14 avril 2021

La tarification incitative, un outil clé pour une politique ambitieuse de prévention

L’Ademe a publié en mars 2020 une synthèse du projet de recherche TI AMO (“Tarification incitative : acteurs, modalités et obstacles”), ayant pour objectif de mieux comprendre les enjeux du déploi[...]

à la une
06 avril 2021

Loi Climat : une nouvelle occasion manquée pour la consigne

L’Assemblée nationale a adopté les articles vrac et consigne du projet de loi Climat ce vendredi 2 avril. Sans grande surprise, l’ambition quant au déploiement de la consigne reste minimale, bien [...]

16 mars 2021

Loi Climat à l’Assemblée nationale : point d’étape sur le vrac et la consigne

Le 11 mars dans la soirée, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a clos l’examen du premier titre “Consommer” du projet de loi Climat et Résilience. Si les évolutions votées sur le vrac [...]

10 mars 2021

Va-t-on réellement assister au grand retour de la consigne pour réemploi ?

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à faire un premier examen du sujet consigne dans le projet de loi climat, Zero Waste France revient sur les enjeux fondamentaux liés à ce dispositif opéra[...]

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]

22 février 2021

Masques de protection contre le Covid-19 : le réutilisable est toujours à privilégier au jetable

Face au flou qui entoure les communications récentes des autorités gouvernementales et sanitaires sur les recommandations liées au port du masque, Zero Waste France rappelle que le masque réutilis[...]

19 février 2021

La restauration livrée signe des engagements pour réduire ses déchets

Ce 15 février 2021, Zero Waste France assistait à la signature par les acteurs de la restauration livrée de leurs “engagements zéro déchet” avec le ministère de la Transition écologique. Des engag[...]

17 février 2021

Construction d’un incinérateur à La Chapelle-Saint-Luc : le tribunal valide le projet en dépit de ses impacts environnementaux

Suite au recours formé par Zero Waste France et les associations environnementales locales Aube Durable et Aube Ecologie, le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a tranché le 11 février [...]