27 avril 2017
Pauline Debrabandere

RecycLivre sauve vos livres de la poubelle

RecycLivre offre aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités et aux associations un service gratuit de récupération des livres d'occasion pour leur donner une nouvelle vie.

Partager

Pour RecycLivre, le destin d’un livre dont on souhaite se séparer n’est ni la cave, ni la poubelle, même pour recyclage qui n’est pas neutre sur l’environnement puisqu’il induit la réintroduction de matières premières et de l’énergie pour les traiter et les transformer. L’objectif est de redonner vie aux livres dans leur usage premier.

Comment et qui peut donner ? Quels produits sont concernés ?

RecycLivre assure la collecte gratuite de livres à domicile que ce soit à Paris, Bordeaux, Lyon, Lille, Nantes, Strasbourg ou Toulouse, à partir de 50, 100 ou 200 livres selon la commune. CD, DVD et jeux vidéo sont également concernés. Des points de collecte partenaires sont également disponibles partout en France, recensés sur le site internet Point Livres. Ces livres sont ensuite mis en vente à petit prix sur le site de RecycLivre.

Le service s’adresse à tout type d’acteurs : particuliers, entreprises, collectivités et associations. Il apparaît comme une véritable alternative pour les bibliothèques municipales, par exemple, qui ont pour habitude de jeter régulièrement des livres au moment du “désherbage” (remplacement de livres par de nouveaux). Les bibliothèques peuvent ainsi procéder à un désherbage éco-responsable tout en finançant des projets associatifs.

Pour faire circuler des livres, RecycLivre a également créé le site Boîte à lire, un annuaire collaboratif qui permet de référencer les boîtes à lire (« give box » réservées aux livres) en envoyant la photo et son emplacement exact et de connaître la plus proche afin de déposer ou de prendre un livre. RecycLivre ne vend pas de boîtes à lire ni ne se sert dedans mais peut en revanche les alimenter à la demande. Depuis la création du site l’été dernier, 1000 boîtes à lire ont été signalées en France et dans le monde !

Pourquoi donner et achever via RecycLivre ?

Pour réduire les émissions de CO2, et ce deux manières

D’abord parce que l’activité de RecycLivre permet de détourner des livres de la poubelle en les réemployant en priorité, dans la mesure du possible. Dans le cas où les livres sont abîmés ou ne peuvent être remis en vente, RecycLivre opte pour deux autres options : le recyclage papier qui permet d’éviter l’incinération et la décharge, ou le don à des associations à la recherche d’ouvrages. Le Réseau des Ressourceries a signé un partenariat en 2016 qui permet à leurs adhérents d’améliorer la valorisation des livres tout en étant mieux rémunérés qu’avec le recyclage. 50 ressourceries ont signé ce partenariat depuis qu’il est en place.

Ensuite parce qu’au sein même de l’entreprise, un effort est fait dans ses pratiques pour réduire les émissions de CO2  : collecte en véhicule électrique, utilisation de meubles et de matériels informatiques de seconde main, calcul du bilan carbone…

Dans la même logique, RecycLivre est membre du réseau 1% pour la planète, rassemblement d’entreprises qui versent 1 % de leurs chiffre d’affaires à des organismes environnementaux partout dans le monde. Par ce biais, RecycLivre a financé pendant 2 ans le projet Nébéday, un projet de reforestation au Sénégal.

En outre, 10% du prix de vente net de chaque livre est reversé à des associations ayant des actions concrètes en faveur de l’éducation et de l’environnement. A ce jour, plus de 680 000 € ont été reversés aux associations partenaires de Recyclivre, dont 65 000€, en 2016, à l’association Lire et Faire Lire, qui lutte contre l’illettrisme.

Pour l’engagement social de RecycLivre

Pour le consommateur, l’offre d’occasion permet d’acheter des livres à petits prix, rendant la lecture accessible. Sur internet, les livres se vendent en moyenne 3€.

Concernant l’activité même de RecycLivre, la gestion du stock de livres et de leurs expéditions est prise en charge par l’entreprise d’insertion ARES, qui propose à des personnes rencontrant des difficultés d’accès à l’emploi un parcours d’insertion fondé sur le travail salarié et un accompagnement social individualisé. Ainsi, 20 ETP travaillent quotidiennement pour RecycLivre.

à la une
22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]