08 juin 2018
Marine Foulon

Plan B’OM : 2 milliards d’euros à rediriger vers l’économie circulaire

Zero Waste France et le Collectif 3R proposent un plan alternatif au projet de reconstruction de l'incinérateur d'Ivry Paris 13.

Partager

Eviter la reconstruction d’une double usine de traitement des déchets à Ivry-Paris 13, et utiliser autrement les 2 milliards d’euros de dépense publique associée : c’est l’objectif de la proposition alternative publiée par Zero Waste France et le Collectif 3R, soutenues par un collectif d’associations locales et nationales. Cette publication intervient alors que l’enquête publique sur le projet de reconstruction de l’usine d’incinération d’Ivry-Paris XIII est en cours, depuis le 22 mai et jusqu’au 25 juin 2018. Les associations rappellent l’incohérence de ce projet gigantesque avec les objectifs de recyclage décidés aux niveaux national et européen, et avec les nouvelles obligations de tri décidées depuis 2015. Elles appellent à une remise à plat des hypothèses justifiant le projet, exercice qu’elles présentent avec une toute nouvelle version de leur scénario alternatif, le Plan B’OM.

Un scénario alternatif pour rattraper le retard de la région parisienne

Le Plan B’OM s’attaque à la source du problème : la quantité de déchets non triés par habitant sur le territoire du Syctom, qui est bien supérieure à la moyenne nationale(328 kg contre 261 kg). Pour rattraper ce retard et agir à la fois sur la réduction à la source et sur le tri, il propose 5 chantiers prioritaires, déclinés en 12 actions concrètes à engager dès 2019. Leur déploiement permettrait de diminuer la quantité d’ordures ménagères à incinérer, jusqu’à un tonnage pouvant être pris en charge entièrement par les deux autres usines existantes. “Il est urgent de se donner les moyens de réduire enfin la quantité de déchets incinérés en région parisienne, pour des raisons environnementales et sanitaires bien sûr, mais aussi économiques” explique Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France. “Le Paquet Economie circulaire adopté en mai 2018 fixe un objectif de recyclage à 60 % en 2030, nous en sommes très loin, ce qui nous expose à des pénalités de l’Union européenne”. En effet, le Syctom est en effet le plus gros syndicat de traitement des déchets français, il prend en charge à lui seul environ 10% des déchets ménagers du pays. Une contre-performance sur le territoire pourrait donc entraîner une non-atteinte des objectifs à l’échelle nationale, et d’éventuelles sanctions à l’instar de ce qui se déroule actuellement en matière de qualité de l’air.

2 milliards d’euros à utiliser autrement

Le Plan B’OM vise aussi à montrer que le bon calcul, d’un point de vue économique pour les collectivités locales, est celui de la prévention et du tri des déchets. En effet, compte-tenu d’une part du coût d’investissement colossal pour les usines prévues, et d’autre part du renchérissement prévisible de l’incinération des déchets dans les années à venir (le gouvernement a notamment annoncé une augmentation de la TGAP), le Plan B’OM apparaît comme une solution nettement moins coûteuse. “Le Syctom prévoit d’engager au moins 2 milliards d’euros au total dans ce projet, alors que les collectivités peinent à mettre des moyens dignes de ce nom au service de la réduction et du tri des déchets ! Si on utilise une partie de ce budget pour mieux accompagner les habitants et mettre en place de nouveaux services et infrastructures d’économie circulaire, nous serons tous gagnants” plaide Anne Connan, co-présidente du Collectif 3R.

Zero Waste France et le Collectif 3R appellent à saisir l’opportunité que présente cette situation, pour planifier une transition vers l’économie circulaire à horizon 2030.

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]

26 avril 2022

Interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique : des outils pour la faire respecter

Les enseignes n’ont plus le droit de proposer à la vente des fruits et légumes emballés sous plastique depuis le 1er janvier 2022, avec une période transitoire d’écoulement des stocks jusqu’au 1er[...]

à la une
20 avril 2022

6ème rapport du GIEC : sobriété et justice climatique au cœur des solutions pour s’adapter face au dérèglement climatique

Sorti début avril 2022, le dernier volet du rapport 6 du GIEC est dédié aux solutions pour limiter les dégâts liés à la crise climatique. Pour la première fois, ce document incontournable consacre[...]

08 avril 2022

Le réseau Zero Waste, reflet de la force de l’engagement citoyen pour une société plus sobre

Reportées plus de deux ans d’affilée à cause de la crise sanitaire, les rencontres annuelles du réseau Zero Waste ont enfin pu se tenir le weekend du 25 mars 2022. Retour en mots et en images sur [...]

06 avril 2022

Rien de neuf : un mois pour faire découvrir les alternatives aux étudiant·es !

En avril, Zero Waste France lance un Défi “Rien de neuf” à taille réduite aux étudiant·es. Objectif : leur faire découvrir les alternatives au neuf et lever les freins pour les aider à s’engager d[...]

17 mars 2022

Incendie d’un centre de tri de déchets à Saint-Chamas : Zero Waste France porte plainte

Le 17 mars 2022, Zero Waste France a porté plainte contre l’exploitant d’un centre de tri qui stockait des quantités illégales de déchets, jusqu’à prendre feu le 26 décembre 2021. Leçons d’un acci[...]

16 mars 2022

Quels leviers d’action pour développer le réemploi sur son territoire?

A l’occasion de la sortie du guide du Réseau Consigne à destination des collectivités, Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 10 mars dernier un temps d’échanges sur les solutions[...]

à la une
09 mars 2022

Suite du feuilleton “Fonds réparation” : Zero Waste France va en justice contre la baisse de son montant

Zero Waste France et les Amis de la Terre France ont attaqué le décret qui diminue le montant du fonds réparation, par un recours déposé le 25 février 2022 devant le Conseil d’Etat. Décryptage d’[...]

02 mars 2022

Zero Waste France participe au recours interassociatif contre le décret d’application de la “loi séparatisme”.

Le 2 mars 2022, Zero Waste France s’est jointe à un recours juridique porté par plusieurs associations, pour attaquer un décret de la « loi séparatisme ». Détails d’un texte anti-démocratique et d[...]