New York met le cap sur l’objectif Zéro Déchet

Paris, le 15 avril 2015 - A l’occasion de la journée de la Terre le 23 avril 2015, le maire de la ville de New York, Bill De Blasio, a pris un engagement ambitieux : réduire les déchets non recyclés de 90% d’ici 2030.

Newsletter
Partager

Pour cette métropole de plus de 8,5 millions d’habitants, cet objectif signifie recycler environ 3 millions de tonnes de déchets supplémentaires. Cette annonce s’accompagne d’un programme de mesures pour réduire les déchets des habitants et des commerçants, améliorer le recyclage et collecter les déchets organiques. Le budget consacré à la mise en oeuvre de la démarche sera révélé dans les prochaines semaines.

Après San Francisco et Seattle, c’est donc une autre ville emblématique américaine qui se lance dans une démarche “Zero Waste”. Pour Zero Waste France, cette annonce doit mener d’autres villes françaises à se fixer des objectifs ambitieux en la matière. “Les exemples américains et européens démontrent qu’il est possible d’atteindre des niveaux de réduction de déchets et des taux de recyclage importants en moins de 10 ans [1], même à l’échelle de grandes mégalopoles soumises à des contraintes spécifiques”, déclare Laura Chatel, chargée du programme “Territoires Zero Waste” de l’association.

Un levier pour le développement local

Surtout, l’annonce de la ville de New York fait écho à l’impact global très positif des démarches “Zero Waste” menées sur d’autres territoires. Si l’enjeu environnemental est évidemment cité, ce programme d’actions est également présenté comme un levier pour lutter contre la pauvreté et le chômage et réduire à terme les coûts de gestion des déchets pour la collectivité. En Europe, les politiques de réduction à la source et de recyclage menées par plusieurs villes se sont révélées bien plus créatrices d’ emplois que l’activité traditionnelle d’élimination des déchets (création nette d’emplois et retombées positives pour certains secteurs économiques locaux)[2]. Le coût de gestion des déchets y est par ailleurs maîtrisé. La province de Trévise, qui fait figure de “champion” en Europe, gère ainsi ses déchets pour un coût deux fois moins élevé que dans le reste de l’Italie (140€/hbt/an contre 280€ en moyenne).

Plusieurs succès de terrain, une tendance mondiale à l’adoption d’objectifs ambitieux, des retombées très positives attendues pour les territoires…tout semble converger pour convaincre nos collectivités de s’engager elles aussi dans des démarches “Zero Waste”. Le temps de l’action est venu !


[1] Taux de recyclage de 80% à San Fransisco, 82% à Capannori, plus de 78% à Guipuzcoa…
[2] Le Bureau européen de l’environnement estime qu’en Europe, 260 000 emplois pourraient être créer uniquement dans le secteur du réemploi du mobilier et du textile entre 2014 et 2024.

Actualités

17 juin 2024

Recyclage du polystyrène : une « impasse » pour Zero Waste France

Une enquête du Monde et Franceinfo indique que le gouvernement a investi des centaines de millions d’euros, sans succès, pour développer le recyclage du polystyrène. Zero Waste France demande le m[...]

à la une
11 juin 2024

Extrême droite : la position de Zero Waste France

Le score historique de l'extrême-droite aux élections européennes et la dissolution de l’Assemblée nationale constituent un énorme risque pour la transition écologique et la réduction des déchets.[...]

07 juin 2024

Préservation des ressources, réduction des déchets : pourquoi nous avons besoin d’une Europe ambitieuse

Interdiction de plastiques à usage unique, responsabilité des producteurs : des règles qui ont en commun de résulter du droit de l'UE. À l’occasion du renouvellement du Parlement européen, Zero Wa[...]

06 juin 2024

Sondage : les Français·es majoritairement favorables à l’interdiction des bouteilles en plastique de moins de 50 cl

Alors que les scandales dans le secteur de l’eau en bouteille se succèdent, un sondage OpinionWay pour les associations Zero Waste France et No Plastic In My Sea, rendu public ce jour, montre que [...]

29 mai 2024

Evaluation de la loi AGEC : les associations appellent le gouvernement à mettre en oeuvre rapidement les recommandations des parlementaires

Alors que la mission d’évaluation de la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire (AGEC) a rendu ce jour son rapport, les associations Zero Waste France, No Plastic In My Sea, Les Amis de l[...]

14 mai 2024

Tendances maison : un nouveau rapport dénonce les dérives de la fast-déco

Dans un nouveau rapport, Zero Waste France, le Réseau National des Ressourceries et Recycleries et les Amis de la Terre France pointent l’emballement de la production dans l’ameublement et la déco[...]

14 mai 2024

Célébration du militantisme pour le réseau Zero Waste

Cette année encore, Zero Waste France a profité de l’arrivée des beaux jours pour inviter les militant·es du réseau à un week-end de militantisme et de convivialité à la Maison du Zéro Déchet. [...]

30 avril 2024

Traité mondial sur la pollution plastique : des avancées insuffisantes pour la 4e session de négociations (INC-4)

La 4e session de négociations internationales sur la pollution plastique (INC-4) a pris fin cette nuit. Pour Zero Waste France, les progrès sont réels, mais encore insuffisants. Elle appelle à pou[...]

25 avril 2024

Loi fast-fashion : la coalition Stop Fast-Fashion appelle à concrétiser les efforts face aux lobbies

La loi fast-fashion votée en 1ère lecture le 14 mars à l’Assemblée nationale reste toujours sans date de passage au Sénat. Censée enrayer un système de surproduction délétère pour les droits humai[...]

24 avril 2024

Retours d’expériences européens et français sur le tri à la source des biodéchets

Réunissant des intervenants européens et nationaux de premier plan, la journée d’étude LIFE BIOBEST a permis le partage des meilleures pratiques sur le tri à la source des biodéchets. Organisé les[...]