24 octobre 2018
Laura Chatel

Le Parlement Européen fait progresser la lutte contre la pollution plastique

Strasbourg, le 24 octobre 2018 - Le Parlement européen a adopté ce jour à une large majorité (571 voix pour) le projet de Directive relative au plastique à usage unique, qui vise une dizaine de produits en plastique. La balle est désormais dans le camp des Etats membres pour maintenir l’ambition du texte adopté par le Parlement.

Partager

A Strasbourg, les eurodéputés ont notamment voté en faveur d’une liste de produits plastiques interdits plus large que la proposition initiale de la Commission européenne. Ainsi, en plus des couverts, des pailles et des assiettes jetables en plastique, le Parlement propose d’interdire les contenants alimentaires en polystyrène expansé et les plastiques oxo-fragmentables (qui se décomposent mais ne se dégradent pas dans l’environnement). Les sacs plastiques fins, dont l’interdiction été proposée, ont cependant été finalement exclus de la Directive.

Par ailleurs, la référence à “la liberté de placer sur le marché des emballages”, qui avait été introduite dans un article du texte (article 4) et risquait de considérablement réduire les marges de manœuvre des Etats en matière de lutte contre la pollution plastique causée par les emballages, a été supprimée.

“Nous sommes très satisfaits de ce vote. Les députés ont notamment tenu bon face aux tentatives de certains représentants d’intérêts, qui voulaient exempter des matériaux comme les bioplastiques des mesures proposées (1) ou bien encore supprimer l’obligation pour les industriels de contribuer au coût de nettoyage des déchets dans la nature”, se félicite Laura Châtel, responsable du plaidoyer.

Le texte va désormais faire l’objet d’une négociation entre les Etats membres, la Commission européenne et le Parlement dès le mois de novembre (“trilogue”), pour une adoption définitive d’ici les élections européennes de mai prochain.

Nous espérons que ces discussions seront l’occasion de corriger certains points faibles qui persistent dans le texte, comme la définition de ce qui constitue un “contenant alimentaire”, qui reste très restrictive”, précise Laura Châtel.

——————————-

[1] Les “bioplastiques” (plastiques biodégradables, bisourcés ou compostables), dès lors qu’ils sont à usage unique, sont considérés comme des produits en plastique et tombent donc dans le périmètre de la Directive.

Actualités

26 janvier 2024

Moins 30% d’ordures ménagères avec la mise en place d’une tarification incitative

L’Ademe a publié en janvier deux études sur les collectivités ayant adopté une tarification incitative, montrant leurs meilleures performances en matière de réduction des ordures ménagères, et rel[...]

18 janvier 2024

Réparation : la loi AGEC a-t-elle permis de limiter la casse ?

Indice de réparabilité, accès aux pièces détachées, bonus réparation : autant de mesures prévues par la loi AGEC pour allonger la durée de vie des produits, notamment des équipements électriques e[...]

à la une
22 décembre 2023

Loi AGEC : assistera-t-on aux changements annoncés pour le 1er janvier 2024 ?

Bientôt quatre ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, de nouvelles dispositions doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2024. Zero[...]

21 décembre 2023

Fast-fashion : les ONG demandent une loi pour encadrer les pratiques du secteur de la mode

Alors que le Black Friday et autres soldes continuent de s’imposer en France à grands coups de publicités tapageuses, Zero Waste France a lancé avec une coalition d’ONG la campagne “Stop fast-fash[...]

04 décembre 2023

Retour sur la matinée technique : “Réduction du plastique à usage unique : accompagner les acteurs du territoire à adopter le réemploi”

Zero Waste France a organisé le 16 novembre 2023 une matinée technique de retour d’expérience de la part de collectivités ayant mis en place des actions de lutte contre le plastique à usage unique[...]

20 novembre 2023

Qu’attendre du futur règlement européen sur les emballages ?

Le règlement européen sur les emballages en discussion au niveau européen représente une opportunité majeure pour la transition des systèmes d'emballage, à un moment où il est crucial de réduire d[...]

19 novembre 2023

Retour sur la table ronde “Sport et zéro déchet : carton rouge ou pari gagnant” ?

Zero Waste France a organisé le samedi 7 octobre 2023 une table ronde sur le thème du sport zéro-déchet. Cette soirée d’échanges a mis en avant le parcours et l’engagement de trois acteurs·rices q[...]

16 novembre 2023

Semaine européenne de réduction des déchets (SERD) 2023 : les militant·es Zero Waste s’emballent contre l’usage unique !

Du 16 au 28 novembre, pour la SERD 2023, le réseau des groupes locaux de Zero Waste prévoit un programme du tonnerre ! Ateliers participatifs, dénonciations, ou encore mobilisation en ligne : les [...]

15 novembre 2023

Filière REP emballages : un cahier des charges toujours en retard sur les enjeux

Réduction, réemploi, collecte, tri et recyclage des emballages : malgré l’urgence d’accélérer la réduction à la source des emballages à usage unique et la transition vers le réemploi, le nouveau c[...]

14 novembre 2023

Incinérateur d’Ivry-Paris XIII : les émissions de dioxines ne sont pas contrôlées comme elles devraient l’être

Une étude de l’ONG Toxicowatch a mis en évidence que les appareils de contrôle de dioxines émises par l’incinérateur, censés fonctionner 24h/24, n’auraient pas effectué de prélèvements pendant prè[...]