Economie circulaire et substances chimiques (REACH) : un partenariat essentiel

L'articulation entre économie circulaire et substances chimiques est fondamental pour continuer à réduire la toxicité des matières

Partager

Quatre associations européennes de protection de l’environnement spécialistes des déchets – le Bureau européen de l’environnement, ChemTrust, Friends of the Earth Europe et Zero Waste Europe – ont publié la semaine dernière un “position paper” (document résumant leur position) sur l’articulation entre le règlement REACH sur les substances chimiques et l’économie circulaire.

Cette publication fait suite aux déclarations de l’industrie européenne du recyclage, appuyées par celles de la directrice de la coordination politique du secrétariat général de la Commission européenne, selon lesquelles cette réglementation (qui permet de contrôler et restreindre le cas échéant l’usage de substances chimiques dans la conception) serait un frein au développement du recyclage. Ces déclarations inquiétantes interviennent dans une période riche en débats sur ce que contiendra ou non le nouveau paquet économie circulaire que la Commission européenne devrait mettre sur la table à l’automne.

Les quatre ONG réinsistent sur le fait que la réglementation REACH ne s’applique qu’aux produits et qu’elle ne concerne le cycle de vie du déchet que lorsque les matières premières secondaires (MPS) issues du recyclage sont réincorporées dans le cycle de production ou que le matériau-déchet fait l’objet d’une procédure de sortie du statut de déchet. Dans le premier cas, il est indispensable de s’assurer de l’absence de toxicité des MPS que l’on utilise pour garantir une économie circulaire saine. Dans le second cas, le matériau doit généralement répondre à des exigences très spécifiques qui couvrent aussi celles de la réglementation REACH. Dans tous les cas, la réglementation sur les substances chimiques et celle relative aux déchets ont été établies pour limiter les risques en matière de santé et de contamination de l’environnement, et pour permettre une utilisation saine des matériaux issus des déchets.

REACH est donc un allié de choix pour une économie circulaire saine, qui ne perpétue pas la toxicité des matériaux à travers le recyclage.

Lire la traduction française de la note

à la une
30 juin 2022

Et si le pouvoir d’achat devenait pouvoir de réparation ?

« Zéro déchet » doit aussi rimer avec justice sociale : Zero Waste France, soutenue par trois autres organisations environnementales, milite pour que la réparation des objets soit moins coûteuse p[...]

29 juin 2022

2 nouvelles missions en service civique !

Vous cherchez une mission en service civique ? Rejoignez notre équipe pour nous aider à faire avancer la démarche zéro déchet, zéro gaspillage et à faire grandir notre mouvement !

22 juin 2022

À vos marques, prêts, attaquez : Zero Waste France porte plainte contre Adidas et New Balance pour greenwashing

Alors que les soldes d’été 2022 démarrent, Zero Waste France attaque Adidas et New Balance pour leur communication mensongère. « 100% recyclé », « privilégiant l'environnement », « solution contre[...]

15 juin 2022

Zéro gaspi, pour le sport aussi ! Des exemples inspirants de collectivités

Par l'accompagnement des clubs à l'adaptation de leur pratiques, le soutien d'initiatives de réemploi d'équipements sportifs ou encore le prêt de matériel, les collectivités ont un rôle central à [...]

15 juin 2022

Vous reprendrez bien un peu de consigne ?

Aux côtés de trois autres organisations environnementales et de deux associations professionnelles, Zero Waste France et Surfrider Foundation Europe profitent du « world refill day » (journée inte[...]

09 juin 2022

Les groupes locaux mouillent le maillot

Partout en France, des militant·es lient leur passion pour le sport et la réduction des déchets en s’engageant pour des pratiques sportives zéro déchet, zéro gaspillage. Tour d’horizon des actions[...]

25 mai 2022

Hiérarchie des modes de traitement des déchets : une décision favorable du Conseil constitutionnel

Par une décision du 22 avril 2022, le Conseil constitutionnel a validé les dispositions restreignant la construction de nouvelles installations de tri mécano-biologique (TMB). Retour sur une décis[...]

22 mai 2022

Réduire les déchets pour préserver la biodiversité

À l’occasion de la journée internationale de la diversité biologique, Zero Waste France revient sur les liens entre l’augmentation de la production de déchets et l’effondrement de la biodiversité,[...]

20 mai 2022

Révision du marché carbone européen : il est urgent d’y inclure les incinérateurs !

Le 17 mai 2022, la commission environnement du Parlement européen a proposé d'inclure l'incinération des déchets municipaux dans le marché carbone européen à partir de 2026, contrairement à la pro[...]

16 mai 2022

Collectivités : soutenons les filières du réemploi à travers la commande publique !

Un décret de la loi AGEC impose un minimum d’achats de fournitures issues du réemploi ou de la réutilisation. Malgré le manque d’ambition de ce décret, certaines collectivités ont su s’en saisir e[...]