05 décembre 2022
Moïra Tourneur

Déchets = énergie verte : vraiment ?

Alors que l’Assemblée nationale arrive vers la fin de l’examen du projet de loi énergies renouvelables, Zero Waste France revient sur l’occasion manquée d’aligner les politiques déchets et énergies de la France.

frederic-paulussen-LWnD8U2OReU-unsplash
Partager

Énergie renouvelable et déchets : quel rapport ?

À l’approche d’un hiver qui promet d’être inédit en matière énergétique, le Parlement s’est penché cet automne sur un projet de loi visant à accélérer le déploiement des énergies renouvelables en France. Pas un sujet qui concerne les déchets à première vue… jusqu’à ce que l’on réalise que la loi classe l’incinération et la mise en décharge d’ordures comme pourvoyeuses d’énergie renouvelable.

Vous avez bien lu. C’est dans l’article L211-2 du code de l’énergie que « la fraction biodégradable des déchets ménagers et industriels » et « les gaz de décharge » se voient érigés en vertueuses sources d’énergies renouvelables. L’aberration environnementale est évidente : une part conséquente des déchets qui se retrouvent en incinérateur ou en décharge sont faits à partir de matières fossiles, non renouvelables, qui vont être à l’origine d’importantes pollutions lors de leur combustion ou de leur pseudo-décomposition en sites d’enfouissement. On a du mal à voir l’aspect renouvelable du processus…

Les biodéchets (épluchures, restes alimentaires…) quant à eux n’ont absolument rien à faire dans des installations de traitement ultime des déchets : en dépit du bon sens, des déchets composés majoritairement d’eau se retrouvent brûlés ou laissés pour compte en décharge où leur décomposition s’effectue dans de mauvaises conditions. L’aspect renouvelable du processus interroge une nouvelle fois : alors que la matière organique qui constitue ces déchets pourrait retourner au sol, elle se retrouve détruite –  avec la maigre consolation qu’une part d’énergie en a pu être retirée.

Au non-sens environnemental s’en ajoute un réglementaire. La loi anti-gaspillage de 2020 demande la réduction du recours à l’enfouissement des déchets et impose le tri à la source des biodéchets à compter du 31 décembre 2023. En parallèle, le code de l’énergie encourage l’incinération ou l’entassement des biodéchets des décharges en valorisant ces opérations pour la pseudo énergie « renouvelable » qu’elles produisent.

La cohérence attendra

Face à ce constat, Zero Waste France a interpellé les parlementaires.

221020_note-pjl-enr_zwf_site-internet_page-0001

Pour un traitement des déchets qui ne dévoie plus l’énergie renouvelable

Zero Waste France se mobilise sur le projet de loi d’accélération des énergies renouvelables.

Consulter notre cahier d’amendements

Le Sénat a voté en novembre pour exclure l’incinération et l’enfouissement de biodéchets des sources d’énergies renouvelables à compter du 1er janvier 2024. Une décision bienvenue sur laquelle l’Assemblée nationale est revenue lors de son travail en commission. L’occasion est donc manquée pour mettre en cohérence les politiques françaises de l’énergie et de la prévention des déchets.

Zero Waste France regrette ce recul et continue de se mobiliser pour que la loi cesse d’encourager des modes de traitement polluants des déchets.

Actualités

02 février 2023

Extension des consignes de tri : le coup de baguette magique du recyclage ?

Prévue par le loi de transition énergétique de 2015, l’extension des consignes de tri est en passe d’être généralisée. Concrètement, qu’est-ce que ça signifie en matière de tri pour les particulie[...]

31 janvier 2023

Nos actus plaidoyer en 2023

Au cœur des missions de Zero Waste France depuis sa création en 1997, le plaidoyer de l’association est indispensable pour faire avancer les politiques publiques vers plus de « zéro déchet, zéro g[...]

16 janvier 2023

Emballages des fruits et légumes : contre le grand retour du plastique !

Près d’un an après sa mise en œuvre, l’interdiction d’emballer les fruits et légumes sous plastique est déjà en sursis. Zero Waste France agit avec les citoyen·nes pour se prémunir d’un recul cont[...]

à la une
09 janvier 2023

Zero Waste France et 2 autres ONGs assignent Danone en justice pour son utilisation de plastique

Zero Waste France, ClientEarth et Surfrider Foundation Europe assignent en justice le géant de l’agroalimentaire Danone pour son utilisation de plastique. Selon ces ONGs, Danone ne respecte pas la[...]

01 janvier 2023

Loi anti-gaspillage : quoi de neuf en 2023 ?

Bientôt trois ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, certaines de ses mesures se font encore attendre. Zero Waste France revient su[...]

13 décembre 2022

Retour sur la matinée technique du 17 novembre 2022 : « Commande publique contre déchets plastiques »

Zero Waste France et le WWF ont organisé le 17 novembre 2022 une matinée technique de partage d’expérience de la part de collectivités ayant mis en place des actions de lutte contre le plastique e[...]

07 décembre 2022

Plaidoyer zéro déchet : journal de bord 2022

Depuis sa création en 1997, Zero Waste France se donne pour mission de faire avancer les politiques publiques pour réduire les déchets. À travers ses actions de plaidoyer, l'association vise à fai[...]

15 novembre 2022

La résistance à la fast-fashion s’organise sur tout le territoire !

SERD 2022 : du 19 au 27 novembre, les groupes locaux Zero Waste vous ont concocté un programme aux petits oignons, pour résister à la fast-fashion partout en France. Cinés-débats, jeux de société,[...]

06 octobre 2022

Zéro déchet : un livre pour en finir avec la société du tout-jetable

Dans leur nouveau livre "Déchets partout, justice nulle part. Manifeste pour un projet de société zéro déchet, zéro gaspillage", Alice Elfassi et Moïra Tourneur, toutes deux salariées de Zero Wast[...]

05 octobre 2022

Un rapport de la Cour des comptes critique la gestion des déchets en France

Ce nouveau rapport se montre sévère avec le service public de gestion des déchets ménagers en France. Il valide également une grande partie de l’analyse et des propositions de Zero Waste France.[...]