Crise sanitaire et (zéro) déchet : questions – réponses

Peut-on continuer à mettre en oeuvre la démarche zéro déchet, zéro gaspillage pendant le confinement ? Y'a-t-il des pratiques à éviter ?

Partager

La crise sanitaire liée au COVID-19 que nous traversons actuellement n’est évidemment pas sans conséquences sur la gestion des déchets et remet en question certaines pratiques zéro déchet. Si la priorité reste de prendre soin de soi et des autres, Zero Waste France répond à quelques questions sur les possibilités de mettre en oeuvre la démarche zéro déchet, zéro gaspillage pendant le confinement. 

Doit-on continuer à trier ses déchets ?

Oui ! Les collectivités locales et les entreprises continuent d’assurer la collecte des ordures ménagères. Les activités de tri et de recyclage peuvent être ralenties, même arrêtées, sur certains territoires : rendez-vous sur le site web de votre intercommunalité pour connaître les recommandations de tri liées à votre commune. Vous pourrez également savoir si la déchetterie est ouverte et si vous pouvez y déposer vos encombrants. Si elle est fermée, stockez vos encombrants pour l’instant, afin de les y déposer quand ce sera possible. Plus d’informations sur le site du gouvernement (rubrique gestion des déchets en bas de page).

Peut-on continuer à trier les biodéchets ?

Si la collecte séparée des biodéchets est suspendue sur votre territoire ou que la déchetterie est fermée, et si vous avez un jardin, vous pouvez fabriquer votre propre composteur. Renseignez-vous également sur le site de votre intercommunalité pour savoir si les composteurs collectifs restent ouverts. Aussi, certaines techniques de jardinage comme la paillage permettent de réduire les déchets verts. 

En savoir plus sur le compostage

Faut-il continuer à mettre en oeuvre la démarche zéro déchet, zéro gaspillage ?

En plus de l’impact environnemental, réduire ses déchets est un moyen de réduire la pression sur les services de collecte et de gestion des déchets. Il faut cependant éviter les pratiques qui vont à l’encontre des recommandations officielles : privilégiez le lavage des mains et des surfaces au savon ou au liquide vaisselle plutôt qu’au vinaigre blanc, utilisez des mouchoirs jetables à l’extérieur de votre domicile, etc. 

Peut-on acheter en vrac ?

Le Réseau Vrac a publié une série de recommandations pour les clients et les commerçants de magasins en vrac afin de limiter la transmission du Covid-19. Par précaution, certains commerçants n’acceptent plus les contenants de leurs clients mais vous pouvez continuer à soutenir leur activité en faisant vos courses chez eux et suivant les recommandations citées précédemment. 

Comment continuer à agir pour la réduction des déchets ?

D’une part, vous pouvez soutenir les commerçants qui continuent leur activité en vous fournissant auprès d’eux en denrées alimentaires (vente en vrac, producteurs locaux…). D’autre part, vous pouvez stocker les objets dont vous souhaitez vous séparer pour les donner quand ce sera possible à une association (Emmaüs, ressourcerie…) ou les déposer dans un conteneur du Relais. Ce sera aussi un moyen de les aider à relancer leur activité après le confinement. Vous pouvez également éviter les achats d’objets neufs (notamment en ligne) et réparer, coudre ou fabriquer vos objets. Inscrivez-vous au Défi “Rien de neuf” pour découvrir les alternatives au neuf. 

Actualités

26 janvier 2024

Moins 30% d’ordures ménagères avec la mise en place d’une tarification incitative

L’Ademe a publié en janvier deux études sur les collectivités ayant adopté une tarification incitative, montrant leurs meilleures performances en matière de réduction des ordures ménagères, et rel[...]

18 janvier 2024

Réparation : la loi AGEC a-t-elle permis de limiter la casse ?

Indice de réparabilité, accès aux pièces détachées, bonus réparation : autant de mesures prévues par la loi AGEC pour allonger la durée de vie des produits, notamment des équipements électriques e[...]

à la une
22 décembre 2023

Loi AGEC : assistera-t-on aux changements annoncés pour le 1er janvier 2024 ?

Bientôt quatre ans après la publication de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l'économie circulaire, de nouvelles dispositions doivent entrer en vigueur au 1er janvier 2024. Zero[...]

21 décembre 2023

Fast-fashion : les ONG demandent une loi pour encadrer les pratiques du secteur de la mode

Alors que le Black Friday et autres soldes continuent de s’imposer en France à grands coups de publicités tapageuses, Zero Waste France a lancé avec une coalition d’ONG la campagne “Stop fast-fash[...]

04 décembre 2023

Retour sur la matinée technique : “Réduction du plastique à usage unique : accompagner les acteurs du territoire à adopter le réemploi”

Zero Waste France a organisé le 16 novembre 2023 une matinée technique de retour d’expérience de la part de collectivités ayant mis en place des actions de lutte contre le plastique à usage unique[...]

20 novembre 2023

Qu’attendre du futur règlement européen sur les emballages ?

Le règlement européen sur les emballages en discussion au niveau européen représente une opportunité majeure pour la transition des systèmes d'emballage, à un moment où il est crucial de réduire d[...]

19 novembre 2023

Retour sur la table ronde “Sport et zéro déchet : carton rouge ou pari gagnant” ?

Zero Waste France a organisé le samedi 7 octobre 2023 une table ronde sur le thème du sport zéro-déchet. Cette soirée d’échanges a mis en avant le parcours et l’engagement de trois acteurs·rices q[...]

16 novembre 2023

Semaine européenne de réduction des déchets (SERD) 2023 : les militant·es Zero Waste s’emballent contre l’usage unique !

Du 16 au 28 novembre, pour la SERD 2023, le réseau des groupes locaux de Zero Waste prévoit un programme du tonnerre ! Ateliers participatifs, dénonciations, ou encore mobilisation en ligne : les [...]

15 novembre 2023

Filière REP emballages : un cahier des charges toujours en retard sur les enjeux

Réduction, réemploi, collecte, tri et recyclage des emballages : malgré l’urgence d’accélérer la réduction à la source des emballages à usage unique et la transition vers le réemploi, le nouveau c[...]

14 novembre 2023

Incinérateur d’Ivry-Paris XIII : les émissions de dioxines ne sont pas contrôlées comme elles devraient l’être

Une étude de l’ONG Toxicowatch a mis en évidence que les appareils de contrôle de dioxines émises par l’incinérateur, censés fonctionner 24h/24, n’auraient pas effectué de prélèvements pendant prè[...]