COP21 : Les temps forts des mobilisations du mouvement Zero Waste

Tout au long de la COP 21 du 29 novembre au 12 décembre, de grandes mobilisations citoyennes pour dénoncer l'état d'urgence climatique ont eu lieu à Paris.

Partager

Lancement de la COP 21 : la société civile se mobilise avec détermination

Dimanche 29 novembre, à la veille de l’ouverture de la Conférence sur le climat (COP21), de nombreuses mobilisations citoyennes ont eu lieu, en France et à travers d’autres grandes villes du monde entier, pour faire entendre la voix des citoyens et dénoncer l’état d’urgence climatique.

A Paris, pus de 10 000 citoyens se sont donnés la main pour former une Chaîne Humaine, de République à Nation, montrant la détermination de la société civile à se mobiliser et lutter pour un climat de paix. Parmi les nombreux messages et mouvements présents, Zero Waste France, accompagné par des citoyens et collectifs engagés, dont GAIA (Global Alliance for Incineration Alternatives), venus du monde entier,  a formé un maillon zéro déchet au sein du mouvement “Nous sommes les solutions” de la Chaîne.

Portant une grande bannière rouge affichant le slogan “Zéro déchet pour le climat : no incinération”, les membres du mouvement Zero Waste ont réussi à mettre en avant la réduction des déchets parmi les solutions portées par la société civile face aux changements climatiques.

Malgré les interdictions du gouvernement, et les dérapages ambivalents avec les forces de l’ordre, la société civile s’est exprimée avec succès, dans toute sa diversité et dans la non violence, marquant le coup d’envoi de deux semaines de mobilisations pour la justice climatique.

Des espaces de convergences pour le climat riches en échanges et diversité

En parallèle des négociations qui se tenaient au Bourget, la société civile a elle aussi organisé son Sommet pour le Climat, de l’autre côté de Paris, dans un quartier populaire de Montreuil, afin de mettre en lumière l’étendu des luttes, solutions, et initiatives portées par les citoyens et organisations du monde entier.

Le week-end du 5 et 6 décembre, au moins 28 000 personnes sont venues parcourir les rues animées de stands, spectacles et joyeuses déambulations. Présent dans le quartier thématique zéro déchet, Zero Waste France a eu l’occasion de sensibiliser et d’informer sur l’importante contribution de la réduction des déchets et des gaspillages à la lutte contre les changements climatiques.

Également animé par de nombreuses conférences débats abordant des thématiques aussi variées que riches, le Sommet Citoyen pour le climat a été l’opportunité pour la délégation internationale de Zero Waste (GAIA) de mettre en lumière des acteurs incontournables du zéro déchet, aussi bien dans les pays du Sud, comme ceux du Nord : les Waste Pickers (les récupérateurs ou ramasseurs de déchets). En effet, ces travailleurs, souvent victimes d’exclusion sociale et économique, jouent un rôle fondamental dans la récupération et la valorisation d’objets et/ou de matières premières, réduisant donc les émissions de gaz à effet de serre liées à l’extraction et à la transformation de matières premières vierges, tout en participant au développement de l’économie locale.

Pendant la deuxième semaine de la COP21, la société civile a installé son quartier général au Centquatre, dans le 19ème arrondissement de Paris, du 7 au 11 décembre. Cet espace artistique et culturel aura accueilli, durant 5 jours, plus de 130 événements : expositions, pièces de théâtre, conférences, projections débats, y compris des Assemblées générales faisant le point sur les négociations climatiques en cours. Organisée par Zero Waste France et GAIA le 11 décembre, la conférence “Incinération et Changement Climatique” a exposé un panel fascinant de représentants d’associations locales Zero Waste venant des quatre coins du monde : des Etats Unis à Taïwan, en passant par la France et la Chine. Des témoignages enrichissants, et partageant une histoire commune (bien que les contextes soient parfois très différents) : des collectifs citoyens mobilisés et déterminés pour promouvoir des alternatives zéro déchet aux installations de traitement (incinération, décharge,..) polluantes, destructrices d’emplois locaux, et bien que présentées comme technologies innovantes à l’heure même de la COP21, fortement contributrices aux émissions mondiales de gaz à effet de serre.

Clôture de la COP 21 : tous mobilisé pour la justice climatique

Alors que les négociations climatiques touchaient à leur fin et que la première mouture d’un accord non satisfait avec été révélée, la société civile a pris les rues de Paris pour s’assurer d’avoir le dernier mot et montrer que la mobilisation pour la justice climatique ne s’arrêtait pas à la COP21. Le 12 décembre, après une première action en ligne “Climate Justice for Peace”, des milliers de manifestants se sont rassemblés sur l’Avenue de la Grande Armée, entre Porte Maillot et l’Arc de Triomphe, pour l’action des “lignes rouges”, déambulant avec de longues bannières rouges symbolisant le seuil de l’état d’urgence climatique.

Les membres de Zero Waste France et GAIA ont déployé leurs grandes banderoles rouges “STOP INCINERATION” et “ZERO DECHET POUR LE CLIMAT/ZERO WASTE IS CLIMATE ACTION”, n’hésitant pas à rappeler la contribution du secteur des déchets aux changements climatiques, ainsi que la forte dimension de justice sociale du mouvement Zero Waste. La manifestation s’est ensuite poursuivie au Champs de Mars, réunissant de nouveau les nombreux mouvements citoyens, ONG, et syndicats, venus du monde entier pour rejoindre les mobilisations.

La journée s’est terminée avec des prises de parole, dont Naomi Klein, qui a salué les « héros climatiques » du jour face «  au manque de courage des dirigeants », ainsi que Juliette Rousseau, la porte-parole de la Coalition Climat 21, qui a salué la « formidable montée en puissance des mobilisations citoyennes » lors de la COP21, en concluant “Le mouvement pour la justice climatique a réussi son pari : il a pris pacifiquement les rues de Paris. Et compte bien continuer en 2016.”

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents

à la une
16 janvier 2020

Enquête : se passer de neuf est-il possible ?

Zero Waste France publie les résultats de plusieurs études sur le Défi “Rien de neuf”, que 30 000 personnes ont relevé en 2019.

15 janvier 2020

Incinérateur de Vaux-le-Pénil: une condamnation historique pour mise en danger d’autrui

A la suite de l'exploitation d'un incinérateur en méconnaissance des normes environnementales, la Cour d'appel de Paris, par un arrêt du 11 octobre 2019, a condamné l'exploitant (la Communauté d'a[...]

14 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

20 décembre 2019

Loi anti-gaspillage adoptée : notre analyse

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire a été adoptée tard dans la nuit par l’Assemblée Nationale.

19 décembre 2019

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement et d'une création de poste, Zero Waste France recrute un·e chargé·e des affaires juridiques et un·e chargé·e de plaidoyer en CDI.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]

28 novembre 2019

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.