Mode de vie zéro déchet : comment en parler et sensibiliser autour de soi ?

Expliquer son mode de vie, et encore plus, convaincre ses proches, ses amis, ses collègues de passer au zéro déchet, ce n'est pas toujours facile ! Zero Waste France vous livre quelques conseils.

Partager

Adopter un mode de vie zéro déchet : vous savez faire. Mais il n’est pas toujours facile de le partager avec ses proches (famille, collègues…). C’est pourquoi, lors des 20 ans de Zero Waste France les 11 et 12 mars, un atelier a été organisé dans le but de partager des idées d’actions que l’on peut mener à titre individuel et qui ont une portée collective, c’est-à-dire qui permettent d’amener sa démarche vers une autre échelle du zéro déchet, impliquant davantage de personnes. En voici un petit aperçu, à compléter éventuellement par la lecture du Scénario Zero Waste, qui consacre un chapitre à cet aspect, et/ou en rejoignant le groupe local Zero Waste France de votre ville.

Au bureau : sensibiliser ses collègues par exemple

Le maître mot pour sensibiliser sans culpabiliser : donner envie ! 

  • Idée 1 : Je donne l’exemple en apportant mon propre contenant (bento, tupperware, gourde), qui sont plus esthétiques que des boîtes en plastique jetables (un moyen comme un autre d’inciter à passer au zéro déchet !)
  • Idée 2 : Je lance la démarche zéro déchet au bureau via un défi de réduction du papier,  la récupération des brouillons, la mise en place des kits de vaisselle et de couverts lavable (à commencer par les mugs et tasses pour la pause café) etc.

S’il n’est pas toujours possible de préparer son déjeuner à l’avance, on peut toujours s’approvisionner auprès d’un restaurateur à emporter en lui demandant de remplir son propre contenant réutilisable. Avec de la patience et les bons arguments, c’est possible !

Pour un événement zéro déchet

  • Idée 1 : J’emprunte de la vaisselle réutilisable pour montrer qu’il est possible, et plus agréable, de se passer des gobelets, assiettes et couverts jetables. Pour de petites ou grandes occasions, professionnelles ou non, empruntez gratuitement notre Ouikit à Paris – et ailleurs, pourquoi ne pas monter le vôtre ?  Nous serons ravis de vous donner des conseils pratiques pour cela.
  • Idée 2 : Je trouve d’autres pistes d’action dans le kit “Mon évènement zero waste” ainsi que des affiches que nous mettons à disposition pour valoriser et faire connaître vos actions lors de votre évènement

Entre voisins : j’échange et je partage

  • Idée 1 : Je propose un stop pub à mes voisins (que je télécharge ou demande qu’on m’envoie)
  • Idée 2 : Je mets à disposition une boîte à dons (“give box”) dans mon immeuble (livres, magazines, objets inutilisés) ou j’organise une “troc party” / Gratiferia, et je donne ce qui reste à des ressourceries
  • Idée 3 : J’utilise et promeut les sites de mutualisation de biens et services (type MutumShare voisinsSmiile, ou Koolicar et Drivy pour le prêt de voitures) entre particuliers ; Je peux aussi tout simplement indiquer sur un sticker apposé sur la boîte aux lettres des objets/services que je suis prêt.e à mettre à disposition de mes voisins.
  • Idée 4 : Parce que c’est plus sympa à plusieurs, j’organise des ateliers DIY (do it yourself) pour fabriquer des produits d’entretien ou apprendre à composter.

Zero Waste France a créé un site internet dédié aux pratiques du compostage : Je veux mon bac bio. Voici quelques idées supplémentaires sur ce thème :

  • Je mets en place un compost partagé en bas d’immeuble ; j’organise l’entretien et l’animation ce compost collectif
  • J’offre du compost à mes voisins
  • Si j’ai un jardin, je propose de ramasser les biodéchets des amis qui vivent en ville

Chez mon commerçant : je prends l’initiative !

Depuis que vous savez que votre commerçant peut vous servir dans votre propre contenant, vous voulez passer à l’étape suivante ! Voilà quelques pistes :

  • Je vais voir mon commerçant pour le sensibiliser à la question des emballages et lui donner les outils pour agir (campagne “Mon commerçant m’emballe durablement”)
  • Au restaurant, je demande et fais connaître le “gourmet bag” (le doggy-bag à la française) pour emporter mes restes
  • A la fin du marché, je fais du glanage si les commerçants ont donné leur accord et/ou je demande à la municipalité de mettre en place une collecte des biodéchets

A l’école, sur le campus : en mode projet

Je pioche parmi les 12 solutions que Zero Waste France propose dans son Kit campus zéro déchet ! Quelques idées :

  • Je créée un réseau Ouikit 
  • Je mets en place une recyclerie sur le campus
  • Je sensibilise sur la question des déchets à l’école/collège/lycée (par une intervention de type conférence, projection-débat, animation… quelques idées ici).

à la une
06 avril 2021

Loi Climat : une nouvelle occasion manquée pour la consigne

L’Assemblée nationale a adopté les articles vrac et consigne du projet de loi Climat ce vendredi 2 avril. Sans grande surprise, l’ambition quant au déploiement de la consigne reste minimale, bien [...]

16 mars 2021

Loi Climat à l’Assemblée nationale : point d’étape sur le vrac et la consigne

Le 11 mars dans la soirée, la commission spéciale de l’Assemblée nationale a clos l’examen du premier titre “Consommer” du projet de loi Climat et Résilience. Si les évolutions votées sur le vrac [...]

10 mars 2021

Va-t-on réellement assister au grand retour de la consigne pour réemploi ?

Alors que l’Assemblée nationale s’apprête à faire un premier examen du sujet consigne dans le projet de loi climat, Zero Waste France revient sur les enjeux fondamentaux liés à ce dispositif opéra[...]

04 mars 2021

Compost pollué issu du tri mécano-biologique : épandage illégal sur des terres agricoles en Charente-Maritime

Le 20 février 2021, les associations Pays Rochefortais Alert’ et Zero Waste Pays Rochefortais ont dénoncé la présence de compost fortement pollué, issu de l’incinérateur d’Echillais, sur un terrai[...]

24 février 2021

La fin de vie des réfrigérateurs : un grand enjeu climatique méconnu

Les équipements de froid (réfrigérateurs, congélateurs et climatiseurs) contiennent souvent des gaz fluorés, utilisés comme fluides frigorigènes, destructeurs de la couche d’ozone et/ou ayant un e[...]

23 février 2021

Quelles conséquences de la crise sanitaire sur la gestion locale des déchets, à court comme à long terme ?

La crise sanitaire liée à l’épidémie de Covid-19 a eu des impacts sur le service public de gestion des déchets : fermeture ponctuelle d’installations, prolifération de plastique à usage unique… Ze[...]

22 février 2021

Masques de protection contre le Covid-19 : le réutilisable est toujours à privilégier au jetable

Face au flou qui entoure les communications récentes des autorités gouvernementales et sanitaires sur les recommandations liées au port du masque, Zero Waste France rappelle que le masque réutilis[...]

19 février 2021

La restauration livrée signe des engagements pour réduire ses déchets

Ce 15 février 2021, Zero Waste France assistait à la signature par les acteurs de la restauration livrée de leurs “engagements zéro déchet” avec le ministère de la Transition écologique. Des engag[...]

17 février 2021

Construction d’un incinérateur à La Chapelle-Saint-Luc : le tribunal valide le projet en dépit de ses impacts environnementaux

Suite au recours formé par Zero Waste France et les associations environnementales locales Aube Durable et Aube Ecologie, le Tribunal administratif de Châlons-en-Champagne a tranché le 11 février [...]

10 février 2021

Les suites de la Convention citoyenne pour le climat : vers une loi Climat et Résilience en demi-teinte

Huit mois après la remise des propositions de la Convention citoyenne pour le climat, le projet de loi issu de ces travaux a été officiellement présenté ce 10 février 2021. Analyse de cette premiè[...]