Mode de vie zéro déchet : comment en parler et sensibiliser autour de soi ?

Expliquer son mode de vie, et encore plus, convaincre ses proches, ses amis, ses collègues de passer au zéro déchet, ce n'est pas toujours facile ! Zero Waste France vous livre quelques conseils.

Partager

Adopter un mode de vie zéro déchet : vous savez faire. Mais il n’est pas toujours facile de le partager avec ses proches (famille, collègues…). C’est pourquoi, lors des 20 ans de Zero Waste France les 11 et 12 mars, un atelier a été organisé dans le but de partager des idées d’actions que l’on peut mener à titre individuel et qui ont une portée collective, c’est-à-dire qui permettent d’amener sa démarche vers une autre échelle du zéro déchet, impliquant davantage de personnes. En voici un petit aperçu, à compléter éventuellement par la lecture du Scénario Zero Waste, qui consacre un chapitre à cet aspect, et/ou en rejoignant le groupe local Zero Waste France de votre ville.

Au bureau : sensibiliser ses collègues par exemple

Le maître mot pour sensibiliser sans culpabiliser : donner envie ! 

  • Idée 1 : Je donne l’exemple en apportant mon propre contenant (bento, tupperware, gourde), qui sont plus esthétiques que des boîtes en plastique jetables (un moyen comme un autre d’inciter à passer au zéro déchet !)
  • Idée 2 : Je lance la démarche zéro déchet au bureau via un défi de réduction du papier,  la récupération des brouillons, la mise en place des kits de vaisselle et de couverts lavable (à commencer par les mugs et tasses pour la pause café) etc.

S’il n’est pas toujours possible de préparer son déjeuner à l’avance, on peut toujours s’approvisionner auprès d’un restaurateur à emporter en lui demandant de remplir son propre contenant réutilisable. Avec de la patience et les bons arguments, c’est possible !

Pour un événement zéro déchet

  • Idée 1 : J’emprunte de la vaisselle réutilisable pour montrer qu’il est possible, et plus agréable, de se passer des gobelets, assiettes et couverts jetables. Pour de petites ou grandes occasions, professionnelles ou non, empruntez gratuitement notre Ouikit à Paris – et ailleurs, pourquoi ne pas monter le vôtre ?  Nous serons ravis de vous donner des conseils pratiques pour cela.
  • Idée 2 : Je trouve d’autres pistes d’action dans le kit “Mon évènement zero waste” ainsi que des affiches que nous mettons à disposition pour valoriser et faire connaître vos actions lors de votre évènement

Entre voisins : j’échange et je partage

  • Idée 1 : Je propose un stop pub à mes voisins (que je télécharge ou demande qu’on m’envoie)
  • Idée 2 : Je mets à disposition une boîte à dons (“give box”) dans mon immeuble (livres, magazines, objets inutilisés) ou j’organise une “troc party” / Gratiferia, et je donne ce qui reste à des ressourceries
  • Idée 3 : J’utilise et promeut les sites de mutualisation de biens et services (type MutumShare voisinsSmiile, ou Koolicar et Drivy pour le prêt de voitures) entre particuliers ; Je peux aussi tout simplement indiquer sur un sticker apposé sur la boîte aux lettres des objets/services que je suis prêt.e à mettre à disposition de mes voisins.
  • Idée 4 : Parce que c’est plus sympa à plusieurs, j’organise des ateliers DIY (do it yourself) pour fabriquer des produits d’entretien ou apprendre à composter.

Zero Waste France a créé un site internet dédié aux pratiques du compostage : Je veux mon bac bio. Voici quelques idées supplémentaires sur ce thème :

  • Je mets en place un compost partagé en bas d’immeuble ; j’organise l’entretien et l’animation ce compost collectif
  • J’offre du compost à mes voisins
  • Si j’ai un jardin, je propose de ramasser les biodéchets des amis qui vivent en ville

Chez mon commerçant : je prends l’initiative !

Depuis que vous savez que votre commerçant peut vous servir dans votre propre contenant, vous voulez passer à l’étape suivante ! Voilà quelques pistes :

  • Je vais voir mon commerçant pour le sensibiliser à la question des emballages et lui donner les outils pour agir (campagne “Mon commerçant m’emballe durablement”)
  • Au restaurant, je demande et fais connaître le “gourmet bag” (le doggy-bag à la française) pour emporter mes restes
  • A la fin du marché, je fais du glanage si les commerçants ont donné leur accord et/ou je demande à la municipalité de mettre en place une collecte des biodéchets

A l’école, sur le campus : en mode projet

Je pioche parmi les 12 solutions que Zero Waste France propose dans son Kit campus zéro déchet ! Quelques idées :

  • Je créée un réseau Ouikit 
  • Je mets en place une recyclerie sur le campus
  • Je sensibilise sur la question des déchets à l’école/collège/lycée (par une intervention de type conférence, projection-débat, animation… quelques idées ici).

25 mars 2020

Réseau Zero Waste France : la barre des 100 groupes locaux dépassée !

Le développement exponentiel du réseau des groupes locaux Zero Waste France et de leurs actions ces derniers mois témoigne de l’intérêt grandissant des citoyens pour la démarche zéro déchet. Retou[...]

à la une
04 mars 2020

Municipales : notre analyse des programmes des candidats de 10 villes clés sur le tri des biodéchets

Zero Waste France a analysé le contenu des programmes des principaux candidats à la ville cœur des 10 métropoles françaises les plus émettrices de gaz à effet de serre (Paris, Marseille, Lyon, Lil[...]

01 mars 2020

Recrutement d’un·e chargé·e ou responsable des affaires juridiques chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement, Zero Waste France recrute un·e chargé·e ou responsables (selon niveau d'expérience) des affaires juridiques en CDI.

19 février 2020

Stoppons la vente de vaisselle jetable !

Pour contourner l’interdiction de vendre de la vaisselle en plastique jetable, certaines entreprises se contentent d’apposer sur leurs produits la mention “réutilisable”. Comment pouvons-nous agir[...]

à la une
13 février 2020

Plastique jetable vendu comme “réutilisable” : on ne laisse pas passer !

Le tour de passe-passe est simple et efficace : pour continuer à vendre de la vaisselle en plastique jetable, pourtant interdite depuis le 1er janvier 2020, certaines entreprises se sont contentée[...]

12 février 2020

Réduction des déchets dans la commande publique : ce que dit la loi anti-gaspillage (décryptage 7/7)

La loi économie circulaire modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion avale des déchets... Elle comporte égalemen[...]

12 février 2020

Décharge, incinération, tri des déchets… Ce qui change avec la loi anti-gaspillage (décryptage – 6/7)

La loi modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, soutien au zéro déchet... Elle réforme également certains aspects de la gestion des déchets, avec des [...]

06 février 2020

Ce que la loi anti-gaspillage va changer en matière d’information des consommateurs (décryptage – 5/7)

La loi anti-gaspillage modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, soutien aux alternatives. Le texte contient un article qui vise à améliorer l’informat[...]

04 février 2020

STOP PUB : la fin des flyers avec la loi anti-gaspillage ? (décryptage – 4/7)

A la suite de l’adoption de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, le dispositif légal encadrant le STOP PUB évolue. Si des avancées concrètes sont à saluer co[...]

03 février 2020

La loi anti-gaspillage renforce et précise la responsabilité élargie des producteurs (Décryptage – 3/7)

La loi modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : information des consommateurs, lutte contre le jetable… Elle réforme également en profondeur les systèmes de Responsabilité éla[...]