28 novembre 2019
Marine Foulon

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.

Partager

L’association Zero Waste France lance son alerte sur les réseaux sociaux. Elle rappelle que, sous les apparences trompeuses d’un cadeau fait aux consommateurs, les promotions du Black Friday cachent une triple exploitation : celle des ressources naturelles de la planète, de millions de travailleuses et travailleurs, et des revenus de chacun. 

“Les promotions n’existent pas, il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France souhaite insister, à l’occasion du Black Friday, sur les véritables coûts du système promotionnel dans son ensemble, et du modèle économique qui en est aujourd’hui dépendant. 

Ces coûts sont, avant tout, humain et sociaux : ce sont les travailleuses et travailleurs à toutes les étapes de la production et de la distribution qui sont les premières victimes des “prix cassés”. Des réductions de 50 ou 80%, lorsqu’elles s’enchaînent tout au long de l’année, ne sont possibles que parce que la rémunération des producteurs est tirée vers le bas. Les personnes qui fabriquent un tee- shirt vendu à 29 euros ne sont ainsi rémunérées que 0,18 euros

Mais nous sommes également tous touchés, indirectement, par la surexploitation des ressources naturelles, par les pollutions liées aux activités industrielles et par les changements climatiques qu’elles provoquent. Pour fabriquer ce même tee-shirt, il aura fallu consommer plus de 10 kg de matières premières et 2700 litres d’eau.  

“Les promotions sont présentées comme un cadeau fait aux consommateurs, ce qui est particulièrement cynique, puisque ce sont eux, in fine, qui en payent le prix. Les seuls véritables gagnants du Black Friday, ce sont ceux qui possèdent les enseignes dont le chiffre d’affaire explose ce jour là.” – Flore Berlingen, directrice de Zero Waste France  

Pour résister au Black Friday : le Défi “Rien de neuf”

Plus de 25 000 personnes ont déjà rejoint le Défi Rien de neuf proposé par Zero Waste France et s’engagent à questionner leurs besoins et systématiquement rechercher une alternative au neuf pour tous leurs achats de vêtements, mobilier, électroménager, équipements électroniques, etc.

Le site internet du Défi – riendeneuf.org – recense plus de 400 alternatives disponibles (boutiques physiques ou plateformes en ligne permettant l’achat d’occasion, la location, le prêt, l’échange, la réparation…) et un groupe d’échange permet aux participants de s’entraider, se conseiller et résister ensemble à la pression marketing et publicitaire qui s’exerce notamment à l’approche du Black Friday.

« Demander où on peut trouver des ordinateurs reconditionnés, montrer sa fierté d’avoir recousu un vêtement, partager sa difficulté à convaincre son entourage, c’est ce qui fait l’objet des messages publiés sur ce groupe et pour lesquels les participants reçoivent toujours des réponses encourageantes ou inspirantes ». – Marine Foulon, coordinatrice du Défi « Rien de neuf »

Participez au Défi « Rien de neuf »

Pour repenser vos réflexes de consommation et découvrir les alternatives au neuf.

Je m’inscris

20 juillet 2021

Loi Climat : un manque d’ambition global, malgré quelques avancées à l’issue de la commission mixte paritaire

La commission mixte paritaire, destinée à trouver un compromis entre l’Assemblée Nationale et le Sénat, a été conclusive et signe donc la fin des débats sur la loi Climat et résilience. Malgré que[...]

13 juillet 2021

Comment faire entendre sa voix en tant que citoyen·ne ? Les outils prévus par le droit français.

Plusieurs outils d’information et de participation citoyenne existent en droit français, afin de permettre à chacun·e de donner son avis sur la réglementation en cours de construction ou sur des p[...]

30 juin 2021

Développer le réemploi : un enjeu pour les territoires

Zero Waste Europe propose un guide destiné aux collectivités, afin de développer le réemploi sur leur territoire et créer ainsi des emplois locaux. Zero Waste France revient sur ces actions clés e[...]

30 juin 2021

Quand les professionnel·les du sport se mettent au Défi “Rien de neuf” !

Réduire les achats neufs, dans un cadre professionnel et un secteur spécifique comme celui du sport vous semble compliqué ? Pourtant c’est possible ! Inspirez-vous de ces clubs, fédérations, colle[...]

29 juin 2021

Retour sur la matinée technique : Soutenir les initiatives de consigne pour réemploi

Zero Waste France et le Réseau Consigne ont organisé le 24 juin une matinée d’échanges et de retours d’expériences sur les initiatives locales de consigne pour réemploi, et le rôle que peuvent jou[...]

17 juin 2021

La loi Climat en discussion au Sénat

Un mois après que l’Assemblée nationale a rendu sa version du projet de loi Climat, c’est au tour des sénateurs et sénatrices de plancher sur le texte. Alors, bonnes ou mauvaises nouvelles sur le [...]

04 juin 2021

La loi change, les habitudes aussi : adieu gobelets jetables !

Du 12 au 26 juin 2021, Zero Waste France et son réseau de groupe locaux organisent un marathon de sensibilisation des commerçant‧es pour les inciter à la réduction des déchets.

31 mai 2021

Le lobby du papier-carton vent debout contre l’obligation de réemployable en restauration rapide

Après Copacel il y a quelques mois, c’est au tour de Revipac de vanter les vertus écologiques des emballages à usage unique en papier-carton à grand renfort d’analyses de cycle de vie. Une manière[...]

17 mai 2021

Les recommandations de Zero Waste France pour des Régions engagées dans la réduction des déchets

Les 20 et 27 juin 2021, se dérouleront les élections régionales. A cette occasion, Zero Waste France tient à formuler ses recommandations aux candidats et candidates en rappelant le rôle primordia[...]

12 mai 2021

Élections régionales 2021 : comment les Régions peuvent-elles agir en matière de réduction des déchets ?

Si les Régions détiennent la compétence de planification des déchets, leur rôle est aussi d'impulser des filières de réemploi et réparation, de former les élu·e·s et les professionnel·le·s du terr[...]