Pour en finir avec les barquettes plastiques dans nos cantines !

Le saviez-vous ? Les barquettes plastiques sont encore massivement utilisées dans les cantines. A la clef : des tonnes de déchets et des risques pour la santé. Zero Waste France soutient les parents d'élèves mobilisés.

Partager

Difficile de savoir aujourd’hui combien de barquettes plastiques jetables sont utilisées et jetées chaque jour dans nos cantines scolaires, hôpitaux et maisons de retraite. Si aucune donnée précise n’est disponible à l’échelle de la France, il suffit de se renseigner sur les modalités d’approvisionnement des cantines de sa région pour découvrir que la barquette jetable est massivement utilisée. Ceci n’est pas du goût de tous les citoyens, qui commencent à s’organiser.

Mobilisation citoyenne

Ainsi à Strasbourg par exemple, des parents d’élèves se mobilisent depuis la rentrée à l’initiative d’une mère de famille. Ils se sont réunis à plusieurs reprises, ont contacté leurs élus et lancent aujourd’hui une lettre ouverte pour demander un passage rapide aux contenants réutilisables en inox. Leur objectif : faire en sorte que les critères d’attribution du marché des cantines scolaires évoluent en 2017, pour privilégier des prestataires qui travaillent avec du réutilisable.

Ils suivent en cela l’exemple d’une autre mobilisation réussie : celle des parents de la ville des Sables d’Olonne en Vendée, qui avaient lancé une pétition l’année dernière sur le même sujet. Leur mobilisation a payé puisque la ville a finalement décidé pour la rentrée 2016 de confier le marché des cantines à une entreprise qui n’utilise pas de jetable, et ce à coût égal.

Des risques pour la santé et l’environnement

Ces parents ont de bonnes raisons de se mobiliser ! Multipliées par le nombre de repas distribués chaque jour en France, ces barquettes à usage unique donnent assez rapidement des chiffres vertigineux sur la quantité de déchets produits du fait de cette “habitude”, pourtant relativement récente. Rarement recyclables et encore moins souvent recyclées, elles finissent en incinérateurs ou en décharge, aux frais de la collectivité.

Au-delà de la production de déchets, l’usage des barquettes plastiques interroge aussi du point de vue de la santé. Réchauffée, la matière plastique relâche en effet certaines substances chimiques dans les aliments comme le Bisphénol A ou les phtalates, les fameux “perturbateurs endocriniens”, accusés à terme de causer certaines maladies.

A l’heure où la mode est à l’introduction du bio dans les cantines scolaires et à la mise en place de plans zéro déchet à l’échelle des territoires, l’usage persistant de ces barquettes plastiques a quelque chose d’assez anachronique, pour ne pas dire d’absurde.

Une question de volonté politique

D’autant que les obstacles au remplacement de ces barquettes par des contenants en inox réutilisables sont loin d’être insurmontables. Dans la plupart des cas, il s’agit avant tout d’investir dans un four plus grand ou dans du matériel de lavage, et de former le personnel à la manipulation de contenants en inox. Surtout, l’opération ne coûte pas plus cher et permet de réduire les coûts d’élimination des déchets produits. Ainsi, l’utilisation de contenants réutilisables à la place du jetable était même citée comme un moyen de réduire le coût de gestion des cantines scolaires dans une enquête de la fédération des maires des villes moyennes publié en 2009. D’un point de vue juridique, les règles applicables à la commande publique intègrent de longue date la possibilité d’imposer des critères de sélection des entreprises liés au développement durable, ainsi qu’au cycle de vie des produits, pour peu que ces critères soient suffisamment précis. [voir art. 38 de l’ordonnance du 23 juillet 2015 relative aux marchés publics, et la décision du Conseil d’Etat du 15/02/2013, n°363921]

Dans ce contexte, une mobilisation citoyenne sur ce sujet pourrait faire rapidement changer les choses. L’occasion de se renseigner sur les dispositifs mis en place dans votre ville et s’emparer du sujet !

Pour plus d’informations, contactez projet.cantines.strasbourg@gmail.com

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents

à la une
16 janvier 2020

Enquête : se passer de neuf est-il possible ?

Zero Waste France publie les résultats de plusieurs études sur le Défi “Rien de neuf”, que 30 000 personnes ont relevé en 2019.

15 janvier 2020

Incinérateur de Vaux-le-Pénil: une condamnation historique pour mise en danger d’autrui

A la suite de l'exploitation d'un incinérateur en méconnaissance des normes environnementales, la Cour d'appel de Paris, par un arrêt du 11 octobre 2019, a condamné l'exploitant (la Communauté d'a[...]

14 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

20 décembre 2019

Loi anti-gaspillage adoptée : notre analyse

La loi anti-gaspillage et pour une économie circulaire a été adoptée tard dans la nuit par l’Assemblée Nationale.

19 décembre 2019

Deux recrutements chez Zero Waste France !

Dans le cadre d'un remplacement et d'une création de poste, Zero Waste France recrute un·e chargé·e des affaires juridiques et un·e chargé·e de plaidoyer en CDI.

12 décembre 2019

Fin du plastique en 2040 : pourquoi nous n’en parlerons pas.

L’Assemblée nationale a adopté lundi soir, dans le cadre des débats autour de la loi anti-gaspillage, le principe d'une sortie du plastique à usage unique en 2040. Cette mesure fait depuis débat, [...]

10 décembre 2019

Incinérateur de Belgrade : une étude pointe les irrégularités du partenariat public-privé

Le partenariat public-privé (PPP) dans le domaine des déchets solides contracté avec Suez/Itochu par la municipalité de Belgrade a été entaché d'irrégularités juridiques et a contourné des process[...]

09 décembre 2019

L’interdiction du « tout-jetable » dans la restauration sur le point d’être adoptée en France !

Alors que la loi anti-gaspillage est débattue cette semaine à l’Assemblée Nationale, une mesure, proposée par Zero Waste France, est en passe d’être adoptée : l’obligation d’utiliser de la vaissel[...]

28 novembre 2019

Black Friday : “Il y a toujours quelqu’un qui paye”

Zero Waste France appelle à résister au Black Friday et à réduire notre production et consommation d’objets neufs.