23 mars 2017
Marine Foulon

Commerçants zéro déchet : les groupes locaux Zero Waste passent à l’action !

Si dans la pratique rien ne l’interdit, il n’est pas toujours facile d’aller convaincre son commerçant de changer ses habitudes. Les groupes locaux Zero Waste se sont emparés de la question.

Partager

Comment faire pour accélérer la transition vers le zéro déchet à son échelle ? Il y a quelques mois, Zero Waste France revenait sur la réglementation qui encadre la possibilité pour les commerçants de servir directement dans les contenants personnels de leurs clients. Si dans la pratique rien ne l’interdit, il n’est pas toujours facile d’aller convaincre son commerçant de changer ses habitudes et surtout, de trouver ceux qui acceptent finalement de se prêter au jeu !

Les groupes locaux Zero Waste proposent désormais aux commerçants volontaires d’apposer sur leur vitrine un autocollant indiquant qu’ils acceptent les contenants réutilisables de leurs clients. L’initiative s’inspire de la campagne “Mon commerçant m’emballe durablement”menée en 2011 dans le 11ème arrondissement de Paris. Elle permet à la fois de valoriser les commerçants zéro déchet, d’en sensibiliser de nouveaux et d’offrir aux clients la possibilité d’identifier dans leur ville les commerces engagés.

Traiteurs, kebabs, poissonniers ou boulangers, les commerçants sont déjà nombreux à avoir répondu à l’appel !

Les boulangeries, des cibles idéales pour la réduction des emballages

A Vence (Alpes-Maritimes), ce ne sont pas moins de 30 commerçants, dont un poissonnier qui participent à la démarche et ont accepté de coller un macaron sur leur vitrine ou leur comptoir. L’association Vence Initiative Environnement s’emploie désormais à sensibiliser les boulangeries pour diminuer les emballages jetables distribués à chaque achat : avec du tissu donné par un tapissier, des membres de l’association fabriquent des sacs à pain qui sont ensuite mis à disposition des clients de trois boulangeries, contre un don libre.

Aller à la rencontre des commerçants, l’étape clé pour les convaincre

A Strasbourg, où l’expérimentation vient tout juste de débuter, 4 commerçants (dont un foodtruck) ont déjà accepté de coller l’autocollant dans leur boutique. Les commerçants et leur adresse seront référencés au fur et à mesure sur le site de Zéro Déchet Strasbourg. Les autocollants, imaginés par les membres du collectif, vont être distribués aux adhérents de l’association pour qu’ils puissent aller voir individuellement les commerces qu’ils connaissent et fréquentent. Ce premier contact, s’il prend du temps, est néanmoins primordial pour répondre aux interrogations des commerçants, notamment sur des questions de réglementation et d’hygiène.

Le collectif Zéro Déchet Lyon a lui aussi perçu un réel enthousiasme et une envie des citoyens d’agir à leur échelle : il organise depuis quelques mois des “form’actions” mensuelles, pour motiver les habitants à aller voir eux-mêmes leurs commerçants, en fournissant un mémento avec les informations nécessaires et quelques stickers. Ce sont 25 commerçants qui sont référencés et les membres du collectifs envisagent désormais une charte ou un label pour les commerçants qui souhaitent aller plus loin.

Ces actions prennent donc de l’ampleur et les initiatives se multiplient, d’autant plus que l’accueil par les commerçants est très positif. Si les contenants personnels peuvent parfois poser des problèmes d’organisation et de matériel aux commerçants (notamment de balance et de tare), peu d’entre eux refusent finalement l’autocollant. Ceux qui acceptaient déjà les contenants personnels sont ravis que cette démarche soit mise en valeur et tous souhaitent que davantage de clients s’y mettent. Les groupes locaux de Montpellier et de Provence travaillent eux aussi à leur autocollant avant de commencer à pouvoir rencontrer les commerçants. Une manière d’impliquer plus largement les citoyens et de faire grandir le mouvement zéro déchet !

Envie de participer à ces initiatives ou d’en lancer une dans votre ville ? Rejoignez un groupe local zéro déchet !

Photo: © Zéro Déchet Lyon

19 février 2020

Stoppons la vente de vaisselle jetable !

Pour contourner l’interdiction de vendre de la vaisselle en plastique jetable, certaines entreprises se contentent d’apposer sur leurs produits la mention “réutilisable”. Comment pouvons-nous agir[...]

à la une
13 février 2020

Plastique jetable vendu comme “réutilisable” : on ne laisse pas passer !

Le tour de passe-passe est simple et efficace : pour continuer à vendre de la vaisselle en plastique jetable, pourtant interdite depuis le 1er janvier 2020, certaines entreprises se sont contentée[...]

12 février 2020

Réduction des déchets dans la commande publique : ce que dit la loi anti-gaspillage (décryptage 7/7)

La loi économie circulaire modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion avale des déchets... Elle comporte égalemen[...]

12 février 2020

Décharge, incinération, tri des déchets… Ce qui change avec la loi anti-gaspillage (décryptage – 6/7)

La loi modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, soutien au zéro déchet... Elle réforme également certains aspects de la gestion des déchets, avec des [...]

06 février 2020

Ce que la loi anti-gaspillage va changer en matière d’information des consommateurs (décryptage – 5/7)

La loi anti-gaspillage modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, soutien aux alternatives. Le texte contient un article qui vise à améliorer l’informat[...]

04 février 2020

STOP PUB : la fin des flyers avec la loi anti-gaspillage ? (décryptage – 4/7)

A la suite de l’adoption de la loi relative à la lutte contre le gaspillage et à l’économie circulaire, le dispositif légal encadrant le STOP PUB évolue. Si des avancées concrètes sont à saluer co[...]

03 février 2020

La loi anti-gaspillage renforce et précise la responsabilité élargie des producteurs (Décryptage – 3/7)

La loi modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : information des consommateurs, lutte contre le jetable… Elle réforme également en profondeur les systèmes de Responsabilité éla[...]

23 janvier 2020

Vrac, consigne : la loi anti-gaspillage devrait encourager les alternatives aux emballages jetables (Décryptage – 2/7)

La loi anti-gaspillage modifie la réglementation applicable à de nombreux secteurs : conception des produits, information des consommateurs, gestion des déchets... Elle clarifie et soutient aussi [...]

22 janvier 2020

Plastique et produits jetables : le point sur les interdictions en vigueur et à venir après la loi-antigaspillage (Décryptage 1/7)

Le 1er janvier 2020 marque l’entrée en vigueur de nouvelles interdictions de produits plastiques, dont le champ d’application de certaines vient d’être précisé par un décret publié le 24 décembre.[...]

17 janvier 2020

Zero Waste France recrute son·sa chargé·e des relations adhérents

Dans le cadre d’un remplacement lié à un changement de poste interne, l’association recrute un·e chargé·e des relations adhérents