Dico Déchets

Prévention des déchets

27
09
  • Couv-default

Prévenir, en matière de déchets, c’est surtout éviter : éviter d’abord la production, mais aussi l’achat de certains produits au profit d’une consommation plus responsable (en toxicité et en quantité) et enfin d’éviter l’abandon précoce des objets, en développant la réparation et le réemploi.

La prévention, terme souvent remplacé par le mot "réduction", peut être envisagée de manière plus ou moins ambitieuse. Dans le cas des emballages alimentaires par exemple, on peut travailler sur l’allègement des matériaux, sans remettre en cause les modes de distribution et de consommation actuels, une démarche nécessaire mais pas vraiment à la hauteur des enjeux environnementaux auxquels nous sommes confrontés. Réfléchir à d’autres organisations logistiques, comme les systèmes de consigne ou la vente en vrac, permet d’aller beaucoup plus loin.

La prévention des déchets se déploie donc en amont de la production (via la réglementation et l’écofiscalité), par opposition aux techniques de gestion qui sont curatives. Le terme de prévention est couramment détourné de sa définition : le tri et le recyclage sont parfois inclus à tort dans la prévention, notamment dans la communication des collectivités. Or, même s’il est recyclé, le déchet a bien été produit et aura occasionné une consommation de ressources naturelles (matières, eau, énergie). Le compostage individuel ou collectif peut en revanche être considéré comme de la prévention dans la mesure où la collectivité n’a pas à gérer ces déchets.

La prévention revient finalement à substituer des matières, des objets, des pratiques par d’autres dans le but ciblé de réduire la production de déchets. Le principe de la prévention des déchets tient en une phrase : "le meilleur déchet est celui qui n’est pas produit". Sous son apparente évidence, cette phrase est en réalité bien difficile à traduire dans les faits, le déchet étant quasiment devenu un produit comme un autre soumis au marché de l’offre et de la demande (voir Multinationales du déchet).

Afficher les commentaires (0)