Actualité

Réseau Vrac fête son premier anniversaire : et maintenant ?

19
04
  • Article_ag_re%cc%81seau_vrac

Le vrac, un secteur d’actualité

Après l’interdiction des sacs plastiques, la prise de conscience de l’inutilité du surplus d'emballages jetables explique la demande toujours plus forte des consommateurs pour les produits en vrac. Le vrac (qui désigne la vente de produits non pré-emballés et sans emballage jetable) possède de fait le double avantage d’éviter la production de déchets (si les courses sont faites avec des contenants réutilisables) tout en réduisant de façon notable le gaspillage alimentaire, car l’on peut adapter la consommation à ses besoins.

Aujourd’hui, de plus en plus de porteurs.euses de projets répondent à cette demande grandissante. Lors de la première rencontre entre acteurs du vrac organisée à l’initiative de Laura Caniot, alors responsable de l'appui aux entrepreneurs chez Zero Waste France, ces dernier.e.s avaient identifié le besoin de s’associer plus formellement. La création officielle de l’association le 10 mars 2016 a permis de répondre aux sollicitations d’entrepreneurs.euses autour du vrac tout en faisant d’un réseau au départ informel une véritable association capable de répondre aux enjeux liés à la filière. Pour ce faire, des actions et outils nécessaires à la structuration du marché de la vente en vrac ont été créés et mis à la disposition des adhérent.e.s, pour qu’ils puissent s’organiser et assurer le développement du secteur dans les meilleurs conditions. Afin de faciliter l'autonomisation de l'association, Laura Caniot, qui avait accompagné le démarrage du réseau, est devenue Présidente de l'association Réseau Vrac. Depuis que l'association est désormais indépendante, Célia Rennesson en a pris les rênes en tant que directrice.


Un mois après le premier anniversaire de Réseau Vrac, l’organisation de la première Assemblée Générale était l’occasion d’échanger autour du travail réalisé en 2016 et de construire les perspectives pour le secteur en 2017 et 2018.

Réseau Vrac : une initiative unique et dynamique qui gagne en légitimité

Réseau Vrac est la première association au monde (et à ce jour encore l’unique !) qui rassemble tous les acteurs de cette filière. Sa spécificité est d’être une association professionnelle qui accueille les porteurs.euses de projet à la recherche de formations, de retours d’expérience et de contacts.

L’émergence du secteur du vrac a dû faire face à de nouveaux enjeux réglementaires, les normes actuelles n’envisageant pas ce type d’activité jusqu’à présent. C’est ce qui a motivé Thibault Turchet, juriste chez Zero Waste France, à rédiger une première ébauche d'un guide réglementaire répondant aux interrogations des porteurs.euses de projets, accompagné d’articles répondant aux questions fréquentes des consommateurs, notamment “
Mon commerçant peut-il me servir dans mon propre contenant ?”. Ainsi le travail conjoint de Zero Waste France et de Réseau Vrac à travers leurs expertes (Réseau Vrac dispose depuis 1 an de l’expertise d'une avocate et depuis janvier 2017 d'une hygiéniste) permet de combler ce vide juridique.
Un travail reste à faire pour lever des obligations qui freinent (parfois involontairement) la vente en vrac, et auprès des consommateurs pour les former à la pratique de l’achat en vrac.
Les formations “Monter son projet d’épicerie vrac” et “Hygiène et gestion du vrac” délivrées par l’avocate et l’hygiéniste de Réseau Vrac, ainsi que l’ambition de créer un label pour la filière, contribuent à rassurer le consommateur sur l’exigence et le sérieux du commerce en vrac et professionnaliser les pratiques des acteurs professionnels.

Réseau Vrac : un réseau interprofessionnel représentatif de toute une filière

Autre point de légitimation : de plus en plus d’acteurs autres que les porteurs.euses de projets (fournisseurs et commerçant.e.s déjà installé.e.s) rejoignent l’association, lui conférant son aspect interprofessionnel. Si pour l’instant on compte encore une majorité de porteurs.euses de projet (environ 70 %, ce qui s’explique par le fait que Réseau Vrac est la seule structure de soutien), la proportion décroît et la perspective qui se dessine est celle d’une grande variété d’acteurs de la filière présents au sein de Réseau Vrac.

Enfin, la décentralisation du réseau et la forte présence en région de tous ses acteurs lui assure visibilité, proximité et accessibilité. A cet égard, plusieurs temps forts viendront marquer cette année : les Rencontres Nationales de Réseau Vrac à l’automne pour découvrir l’association, la présence de l’association au festival Zéro Déchet à Roubaix du 23 au 25 juin et la participation à la Journée de la Transition Citoyenne le 23 septembre sont déjà au programme.

Côté consommateurs, la mise à disposition de listes d’épiceries vrac via des applications telles que
Consovrac et Abracadavrac permettent à tout un chacun de se saisir de ce nouveau mode de consommation, qui s’ancre peu à peu dans les habitudes et sur tout le territoire.

Informations et adhésion : https://reseauvrac.org/

Afficher les commentaires (0)