Dico Déchets

Biodégradable

27
09
  • Couv-default

Adjectif formé à partir du préfixe bio- (contraction de "biologique") et de l’adjectif dégradable, du bas latin degradare (dégrader, priver de son rang).

Se dit d’une matière pouvant se décomposer sous l’action de micro-organismes (bactéries, champignons, algues) et des éléments naturels (eau, chaleur et lumière du soleil).

Le compostage est un exemple bien connu de biodégradation, dans lequel sont réunies les conditions nécessaires à une accélération du processus naturel.
Malheureusement, l’adjectif "biodégradable" est sans cesse détourné de sa définition initiale. Les vieilles recettes restent ainsi les meilleures : rien de tel qu’un terme désignant un processus naturel pour vendre un produit ou un procédé industriel (dégradation polluante des matières organiques dans une décharge par exemple). Les sacs plastiques dits "biodégradables", les fameux bioplastiques, produits à partir de matières naturelles se dégraderont peut-être in fine. Mais ils auront avant fait de nombreuses victimes (faune marine étouffée par des microfragments de plastique), libéré des substances chimiques toxiques dans l’environnement, consommé des ressources naturelles en quantité et pollué des nappes et des cours d’eau…

Ainsi, un produit qui a été transformé par le biais d’un processus industriel, s’il peut, sous certaines conditions, se dégrader, n’est pas pour autant assimilable totalement par le milieu. Tous ses composants, et notamment les additifs accélérant la dégradation des plastiques, ne sont pas nécessairement biodégradables. Le critère de biodégradabilité n’est donc pas une condition suffisante pour qualifier d’écologique un matériau ou un produit.

Dans la nature, il existe un lien étroit entre la durée de vie d’un organisme vivant, végétal ou animal, et le temps nécessaire à sa complète biodégradation : une feuille, qui ne vit que quelques mois, sera biodégradée très rapidement. Dans le cas des produits jetables, cette corrélation entre durée d’utilisation et durée de dégradation est complètement rompue : un sac plastique utilisé quelques minutes mettra des centaines d’années avant d’être assimilé par le milieu dans lequel il a été abandonné. Alors, la fabrication de produits jetables, qu’ils soient biodégradables ou non, doit être remise en cause.


Afficher les commentaires (0)