Actualité

Bouteilles non recyclables : Interpellons les marques bio !

23
02
  • Article_img_3534


Il y a quelques semaines, Zero Waste France lançait une mobilisation pour dénoncer l’arrivée dans les rayons de supermarchés de nouvelles bouteilles de lait... non recyclables ! Plus légères, plus brillantes et sans opercule en aluminium, ces nouvelles bouteilles sont fabriquées à base de plastique “PET opaque”, un type de plastique qui ne se recycle pas et qui vient perturber le recyclage des autres bouteilles.

En quelques semaines, la mobilisation a grandi, entraînant une réaction de Ségolène Royal. La Ministre a demandé l’application d’un malus qui rendrait ces bouteilles plus coûteuses que leur homologues recyclables et empêcherait donc leur développement. Par ailleurs, l’association UFC Que Choisir rejoint la mobilisation en lançant un appel au boycott auprès des consommateurs.

Face à cette mobilisation, les marques responsables de la situation refusent obstinément d’abandonner ces nouvelles bouteilles et font même front commun contre les propositions du ministère. Parmi elles, des acteurs inattendus : les marques de lait BIO telles Grandeur Nature, Bonneterre, Naturalia ou Lait Plaisir, vendues principalement en épicerie bio et qui mettent pourtant en avant leur engagement environnemental.

Plusieurs consommateurs surpris de ce choix ont interpellés ces marques et nous ont fait part de leurs réponses, dans lesquelles ont retrouve les mêmes arguments que ceux des autres géants du secteur. Nous ne pouvions pas laisser passer ces contre-vérités :

Le PET opaque serait recyclable s’il ne représente pas plus de 15% du  flux de bouteilles à recycler

Non, le PET opaque n’est pas recyclable. Il peut uniquement être dilué dans un flux de bouteilles en PET foncé s’il est en faible proportion. Cette opération baisse la qualité du flux recyclé et n’est parfois plus possible car le seuil fatidique des 15% est en moyenne déjà atteint en France.

“L’impact environnemental de ces nouvelles bouteilles serait même positif !“

Aucune étude (encore moins indépendante!) n’a démontré à ce jour que l’impact environnemental de cette nouvelle bouteille, plus légère mais non recyclable, était plus faible que son homologue recyclable. Et pour cause, ces bouteilles qui se substituent à des matériaux jusque là recyclés ont pour destination la décharge ou l’incinération, deux modes de traitement des déchets fortement polluants.


La réaction des marques bio est révélatrice : aujourd’hui, ces entreprises considèrent que leur responsabilité environnementale tient uniquement aux produits qu’elles vendent, et non aux emballages (jetables) dans lesquels ils sont conditionnés. En bout de chaîne, ce sont pourtant des milliers de tonnes de déchets qu’il faut gérer.

Les marques bio se positionnent aujourd’hui comme leaders dans le domaine de la consommation responsable. C’est pourquoi nous les appelons, dans des courriers envoyés ce jour à Lait Plaisir, Grandeur Nature, Bonneterre et Naturalia, à montrer l’exemple en matière d’emballages en renonçant à l’usage du PET opaque pour leurs bouteilles de lait UHT.

Pour soutenir cette action et mettre les marques bio face à leurs responsabilités :







Afficher les commentaires (4)