Actualité

Kiosque Boreal, le futur des bouteilles consignées ?

12
12
  • Article_20161212_141712
Ce lundi 12 décembre, a eu lieu à Denain, près de Valenciennes, l'inauguration du kiosque Boreal pour la collecte du verre sur le territoire du Siaved. Ce kiosque n'est pas un point d'apport volontaire comme les autres. Il permet également de collecter des bouteilles et bocaux qui auront une 2ème vie sans passer par la case refonte.

En effet, Hervé Mortelette, pilote du projet, a su démontrer qu'il était possible de proposer une solution innovante aux citoyens et plus économe pour la collectivité: en évitant les dépôts sauvages près des routes et dans les champs (1000€/tonne, Source Dir Est) et réduisant la présence de verre dans les ordures ménagères résiduelles (entre 186 et 248€/tonne, Source Ademe 2015).


Comment cela fonctionne-t-il ?

Les habitants rapportent les bouteilles et bocaux en verre, qu'ils glissent dans l'ouverture de la machine, qui scanne le code barre. Une fois scanné, l'emballage est dirigé soit sur le tapis pour être réemployé, soit dans le conteneur direction le recyclage. Les bouteilles qui sont prévues pour, seront lavées puis remplies de nouveau chez les producteurs partenaires. 

Le citoyen reçoit en contrepartie un bon d'achat  : 1 centime pour chaque emballage à recycler, contre 3 ou 5 centimes pour les bouteilles qui seront réutilisées.

Les montants sont faibles et pourtant les participants sont au rendez-vous : 2500 emballages rapportés chaque jour, alors même que la communication n'a pas débuté pendant cette phase de rodage. Le bouche à oreille a fait son travail !


Les avantages de la consigne

Les avantages environnementaux de la consigne ne sont plus à prouver : économies d'énergie, de gaz à effet de serre, d'impact sur l'eau... Elle est de loin plus vertueuse que le recyclage qui nécessite de chauffer des fours à plus de 1500°c pour fondre le verre (Source Deroche, 2009).

Par ailleurs, l'intérêt social est à noter, car la consigne permet de ne pas payer pour le contenant, seulement le contenu. Dans le cas du kiosque qui n'est pas une "vraie" consigne, cela permet de gratifier les personnes qui jouent le jeu. Et pour ceux qui ne veulent pas se déplacer, il y a toujours un voisin ou un collecteur qui apprécie de pouvoir les récupérer pour les amener.


Quelles suites pour ce kiosque à verre ?

Quatre autres kiosques seront installés début 2017 dans la région et bientôt une station de lavage pour favoriser le retour des emballages consignés. En parallèle, le développement de partenariats avec des producteurs est à prévoir pour qu'il y ait plus de bouteilles à réemployer. A ce jour, ce sont encore majoritairement des emballages à recycler qui sont apportés au kiosque.

Bientôt des kiosques Boreal Ecocir dans toute la France ?




   
Afficher les commentaires (0)